CRYPTORAMA: l’artiste belge devenu millionnaire grâce aux NFT et autres infos à ne pas manquer ce vendredi

Montage / Cointelegraph / Unsplash / Nieuwsblad

#CRYPTORAMA🚁 Bienvenue dans ce survol quotidien de l’écosystème crypto mondial et bon voyage!

1. Le bitcoin est ‘durable’ selon le plus grand gestionnaire d’actifs de la planète

Le directeur des investissements du géant financier BlackRock semblait insensible au coup médiatique d’Elon Musk porté contre le bitcoin. Dans une interview sur la chaîne américaine CNBC, le CIO de BlackRock, Rick Rieder, a déclaré que la cryptomonnaie n’avait ‘pas encore atteint la maturité’ et avait encore des obstacles à surmonter, comme la perception du public de sa consommation d’énergie et de la volatilité des prix. Bien qu’il n’ait pas spécifiquement mentionné les affirmations du patron de Tesla selon lesquelles l’actif crypto a un ‘coût élevé pour l’environnement‘, Rick Rieder a déclaré que le BTC n’était pas encore un actif normal et stable. ‘Je pense que c’est durable. Je pense que cela fera partie de l’arène de l’investissement dans les années à venir, mais certains de ces défis et la volatilité qui l’entoure sont réels. Ils seront surmontés avec le temps’, a estimé le responsable financier.

2. Microsoft arrête sa blockchain Azure en catimini

Deux informaticiens belges que l’on présentera ici comme un architecte d’Azure et un amoureux d’Azure ont repéré l’annonce discrète sur un sous-site de documentation du géant de l’IT. Microsoft désactivera son service de blockchain d’entreprise Azure le 10 septembre prochain, sans explication officielle fournie jusqu’à présent. Rappelons que de grandes sociétés telles que JP Morgan, Starbucks ou encore Xbox utilisent cette technologie. Les clients existants sont invités à migrer vers des services alternatifs. Autrement dit, l’aventure est finie. Développée à partir d’Ethereum en 2015, cela ne faisait réellement que deux ans qu’Azure était proposée en tant que blockchain-as-a-service (BaaS).

Microsoft a eu pour habitude d’envoyer des signaux contradictoires quant à sa position sur cet univers techno rendu populaire par le bitcoin. Le président Brad Smith affirmait plus tôt cette année ne pas être du tout intéressé par la cryptomonnaie, remémore le site Cointelegraph. Alors qu’en mars dernier, la multinationale menait un sondage en ligne demandant aux clients quelle serait leur probabilité d’utiliser du bitcoin pour les achats dans le store Xbox.

Notons enfin qu’il s’agit de l’une des premières grandes solutions de blockchain d’entreprise à ‘fermer ses portes’. Il est néanmoins peu probable de marquer la fin de l’adoption commerciale de la blockchain avec des solutions alternatives comme celles d’IBM, de ConsenSys, d’Hyperledger, d’Amazon ou encore de Huawei.

3. Les mineurs de BTC utiliseraient plus d’énergie que les GAFA

Les chiffres de Finbold montrent que les mineurs de bitcoin (BTC) utilisent jusqu’à huit fois plus d’énergie que les géants de la technologie Facebook et Google réunis. La consommation d’énergie liée au minage de cryptomonnaies fait l’objet d’un long débat souvent biaisé. Mais face à Bitcoin, les géants du web communiquent largement sur leurs efforts pour contrôler leur consommation d’énergie. dont la majeure partie est destinée à leurs centres de données. Ces entreprises investissent pour rendre leurs opérations de données plus efficaces sur le plan énergétique grâce aux sources d’énergie renouvelables. Et le font savoir. A l’inverse, en dehors de la communauté crypto, on souligne rarement le fait que 76% des mineurs de BTC utilisent des sources d’énergie renouvelables et que 39% de la consommation totale d’énergie provient de ces énergies ‘vertes’. L’industrie du bitcoin est l’une des industries les plus axées sur ces solutions énergétiques car sa rentabilité est aussi la plus exposée.

4. La plus grande ‘cryptobourse’ du monde sous enquête judiciaire

Le ministère de la Justice et le fisc américains ont ouvert une enquête contre la société Binance Holdings Ltd., rapporte Bloomberg. La plus grande plateforme d’échanges de cryptomonnaies de la planète subit directement les efforts des autorités US pour endiguer les activités illicites qui affluent sur ce marché non réglementé. Evasion fiscale et blanchiment d’argent sont au menu des enquêteurs américains. Binance, constituée dans le paradis fiscal des îles Caïman, a réussi à attirer des milliards de dollars en grande partie en-dessous des radars gouvernementaux. Mais, selon l’entreprise d’analyse criminalistique spécialisée en blockchain Chainanalysus les plus importants de fonds liés à des activités criminelles transitent par Binance. Ce nom est aussi connu du parquet fédéral en Belgique, notamment pour son manque d’esprit collaboratif envers la justice. Contacté par nos autorités judiciaires, le géant crypto aurait conditionné l’aide qu’il pouvait apporter, comme fournir les données d’utilisateurs ciblés, en échange d’une sorte d’immunité. Un troc refusé par le parquet, notait en mars dernier L’Echo.

5. Les NFT font des heureux en Belgique aussi

L’illustrateur Bert Dries a vendu 44 illustrations pour un total de plus d’un million de dollars et s’installe ainsi à la 108e place du classement international des artistes cryptos, rapporte ce vendredi le Nieuwsblad. Depuis douze ans, il se faisait remarquer dans le paysage culturel avec des productions insolites comme ses t-shirts mettant en scène la Cara Pils. Même s’il a été approché par de grands clients tels que Nike ou MTV, il ne parvenait pas à tirer un riche profit de son travail acharné. Jusqu’à il y a deux mois où, sur les conseils ‘magiques’ de ses amis, Bert a publié ses créations sur des sites d’enchères pour NFT, les fameux jetons numériques basé sur une blockchain pour en garantir la propriété et l’unicité. ‘C’est de la pure folie. Ma vie a complètement changé en trois semaines’, déclare l’intéressé au quotidien flamand. A bon créateur, salut!

Vous avez déniché une pépite sur la crypto ? Partageons-la!
Contactez-nous par courriel ou sur les réseaux via TwitterFacebook ou Linkedin.


Précédemment dans CRYPTORAMA (Saison 1, Épisode 1 à 12):


NDLR: L’article #CRYPTORAMA mêle curation et veille sectorielle; les informations y étant relayées ne reflètent donc pas forcément celles de la rédaction de Business AM.