Cinq grosses tendances tech pour 2023

2022 aura marqué le monde de la tech et pas forcément de la meilleure des façons. Maintenant, tournons-nous vers l’avenir et voyons quelles technologies devraient marquer l’année 2023.

1. Le Web 3.0

Le Web 3.0 est le web décentralisé, qui utilise donc la Blockchain, la technologie que l’on connait pour être à la base des NFT et surtout des cryptomonnaies.

Le krach de ces dernières, dû en partie à l’affaire FTX, a fait perdre confiance en ce nouveau moyen de payements, mais aussi dans la technologie qui l’entoure. Pourtant, la blockchain est un superbe outil qui devrait être amélioré en 2023 et nous apporter plus de sécurité et de transparence sur le web.

À l’heure actuelle, nous stockons la plupart de nos données sur le cloud. Mais en décentralisant et en chiffrant ces données, grâce à la blockchain, nos données seraient, premièrement, plus en sécurité et, deuxièmement, les informations qui en sortent seraient plus sûres, car impossibles à modifier sans que l’on s’en rende compte.

Les NFT pourraient aussi devenir moins abstraits et virtuels qu’ils le sont actuellement. On pourrait par exemple les utiliser comme preuve de payements pour des accès exclusifs comme des places de cinéma, de concert, pour assister à un évènement sportif, voire pour conclure des contrats. Cela éviterait donc la falsification de ces derniers et même leur contrefaçon de manière générale. Le NFT faisant office de garantie que le produit virtuel est authentique.

2. Les intelligences artificielles (IA)

ChatGPT a choqué le monde entier en cette fin 2022. Facile d’utilisation, rapide et efficace, ce sont des caractéristiques qui correspondent bien à ChatGPT, mais aussi aux différentes IA qui devraient s’imposer de plus en plus en 2023. Leur importance était déjà croissante en 2022, surtout dans la vente de détails. « Stitch Fix utilise des algorithmes basés sur l’IA pour recommander à ses clients des vêtements correspondant à leurs tailles et à leurs goûts », rappelle Forbes.

L’IA devrait aussi s’imposer dans l’automobile. En effet, l’enjeu immense que représente la conduite autonome dépend des intelligences artificielles. En 2022, certaines entreprises se sont lancées dans cette aventure comme Carrefour avec ses livraisons de courses autonomes ou Scania avec les premiers camions autonomes. Même Elon Musk a ressorti un vieux projet du placard avec ses taxis autonomes. Cependant, un doute subsiste sur la rentabilité des intelligences artificielles.

3. Le métavers

C’est le domaine dans lequel les géants de la tech veulent s’imposer. Le premier auquel on pense est bien évidemment le groupe presque éponyme Meta. Son PDG, Marc Zuckerberg, a tout misé sur le métavers. Un pari qui n’a pas aidé l’emprise – qui a perdu 65 % de sa valeur – dans un contexte macroéconomique compliqué qui a notamment fait souffrir la plupart des entreprises technologiques en 2022.

Malgré cette gifle, pour le représentant principal du métavers, l’horizon est plutôt radieux. En effet, selon un rapport de Deloitte, le métavers devrait rapporter plus de 1.000 milliards de dollars par an en Asie. Un gâteau que Meta va devoir partager avec de gros acteurs tels que Microsoft, qui collabore avec Nvidia, ou encore Apple.

4. L’informatique quantique

L’informatique quantique consiste à utiliser des particules subatomiques pour créer de nouvelles méthodes de traitement et de stockage de l’information. Cette technologie pourrait faire passer l’informatique dans une nouvelle ère et nous permettre de disposer d’ordinateurs capables de fonctionner 3000 milliards de fois plus vite que les processeurs les plus rapides à l’heure actuelle.

Mais cette technologie n’est pas sans danger, loin de là. « Le danger potentiel de l’informatique quantique est qu’elle pourrait rendre nos pratiques de cryptage actuelles inutiles. Ainsi, toute nation qui développe l’informatique quantique à grande échelle pourrait briser le cryptage d’autres nations, entreprises, systèmes de sécurité, etc. C’est une tendance à surveiller de près en 2023, car des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et la Russie investissent dans le développement de la technologie de l’informatique quantique », rapporte Forbes.

5. La technologie durable

L’analyste David Groombridge du cabinet Gartner a exposé ses résultats lors de l’IT Symposium/Expo de Barcelone. Il finit son laïus par « fournir de la technologie pour la technologie, cela ne suffira plus en 2023. Planifiez votre utilisation technologique de manière durable, et ce, tant vis-à-vis de votre marque, de vos clients et de l’ensemble de la société. Pour d’aucuns, la durabilité vise plutôt le climat, l’énergie et les matières premières. Mais pour d’autres, il est plutôt question de gouvernance ou d’une approche sociale. Quel que soit votre choix : qu’il soit durable ».

En effet, de plus en plus de personnes font attention à savoir d’où viennent leurs téléphones, leurs tablettes, leurs ordinateurs et les différentes composantes et cela devrait continuer en 2023.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20