Elon Musk fait renaître un vieux rêve d’entre les morts

En marquant la première livraison de camions Tesla Semi la semaine dernière, Musk a offert un premier et vague aperçu d’un projet beaucoup plus ambitieux : un robotaxi autonome.

Pourquoi est-ce important ?

Après les voitures et les camions électriques, la prochaine étape pour les véhicules de Tesla est d’être autonome. Une promesse de longue date pas encore totalement tenue mais qui, si l’on en croit ce qu’a annoncé Elon Musk, sera bientôt une réalité.

Rétrospective : En 2019, lors d’un show de présentation Tesla, Elon Musk parlait déjà de robotaxis.

  • Elon Musk prévoyait en avril 2019 que, par une mise à jour du logiciel de leur tesla, les clients pourraient transformer leur voiture en robotaxi. Cette transformation pouvait rapporter 30 000 dollars par an, annonçait Musk.
  • Toujours en 2019, le milliardaire se montrait très ambitieux: « Nous prévoyons d’avoir les premiers robotaxis opérationnels, sans personne dedans, l’année prochaine ». Il avait aussi indiqué qu’il y aurait plus d’un million de Teslas utilisant un système « complet en termes de fonctionnalités » qui fonctionnerait de manière si fiable que les conducteurs ne devrait même plus faire attention à la route.

Aujourd’hui : Toujours aucun robotaxi Tesla n’est en circulation. Mais ce n’est la seule promesse non tenue par le constructeur automobile.

  • Les clients qui ont payé jusqu’à 15 000 dollars pour l’option « Full Self-Driving », ou FSD, doivent encore garder les mains sur le volant et être prêts à prendre le relais au pied levé.
  • En août, le département des véhicules motorisés de Californie a accusé la société d’avoir trompé les consommateurs sur ses systèmes FSD et de pilotage automatique.
  • En octobre, Bloomberg a fait partie des médias qui ont rapporté que le ministère américain de la Justice et la Securities and Exchange Commission avaient enquêté sur les affirmations de Tesla concernant la conduite autonome.

Un projet fou mais pas une révolution

L’innovation : Des taxis autonomes seraient une réelle avancée dans le domaine des transports. Mais Tesla et ses concurrents sont encore aux balbutiements.

  • Sortir un vrai robotaxi autonome serait un exploit impressionnant, mais pas sans précédent. Waymo d’Alphabet, soutenu par General Motors, a déjà proposé des services de transport sans chauffeur dans certaines villes. La Chine se débrouille aussi pas mal. Mais le secteur des voitures autonomes a encore beaucoup à prouver. Pour l’heure, malgré 100 milliards d’investissements, les progrès sont très limités.
  • En avril dernier, lors de la publication des résultats de Tesla, Elon Musk a annoncé la sortie de son robotaxi pour 2024. Mais sa présentation pourrait avoir lieu dès l’année prochaine, affirme-t-il. La conduite autonome et les robotaxis sont le plus grand projet de Tesla, dans lequel la marque dit disposer d’une avance technologique sur ses concurrents. Cela reste à prouver.
Image partagée par Tesla, à l’occasion de la présentation du Tesla Semi.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20