Les premiers camions autonomes d’Europe sont déjà sur les routes de Suède

À Stockholm, on peut apercevoir un camion avec un passager, mais sans conducteur. Ce camion procède pourtant à toutes ses livraisons habituelles. Ce véhicule est un projet pilote du constructeur suédois Scania.

Pourquoi est-ce important ?

Scania n’est pas l’unique constructeur à travailler sur des véhicules autonomes, mais il est le premier en Europe à réussir à livrer des marchandises de cette façon. Cette innovation répond à une problématique sérieuse : le manque de chauffeurs poids-lourd.

L’innovation : À l’extérieur, le camion ressemble à n’importe quel camion à l’exception d’un rail sur le toit ainsi que des caméras et des détecteurs sur les côtés. Mais dans la cabine, personne derrière le volant.

  • « Si les marquages routiers disparaissent un moment, on utilisera alors le système GPS et le camion restera parfaitement placé sur sa ligne », explique l’ingénieur Göran Fjällid à l’AFP. Depuis le siège passager, l’ingénieur reçoit toutes les vidéos envoyées par les caméras du camion sur son ordinateur portable. Un deuxième écran montre une visualisation 3D du camion sur la route et des autres véhicules.
  • Il y a d’autres avantages à utiliser des véhicules autonomes, explique Göran. Ils n’ont pas besoin de dormir ou de se reposer. Leurs trajets peuvent être planifiés à n’importe quel moment. Il est donc possible de les faire rouler au milieu de la nuit quand la circulation est moins dense et donc faire des économies de temps. Les camions peuvent aussi rouler plus lentement et de ce fait plus longtemps dans le but d’économiser du carburant.

L’enjeu : Il n’y a pas assez de chauffeurs pour le nombre de marchandises à transporter. Le camion autonome n’est alors pas un danger pour les chauffeurs, mais une réponse à la demande actuelle qui les dépasse.

  • Cette intelligence artificielle n’est pas encore capable de gérer tous les aspects logistiques. Ces camions seront d’abord destinés aux longs trajets et le dernier kilomètre sera toujours réalisé par le chauffeur rajoute Göran.
  • Scania n’est pas le seul à faire le pari des camions autonomes. Aux États-Unis, il existe déjà des startups comme Aurora, Waymo, Emnark Kodiak ou encore Torc qui y travaillent aussi. En Chine, Baidu avait aussi prévu la sortie d’un camion autonome pour cette fin d’année.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20