La Chine envoie ses trois premiers astronautes sur sa station spatiale en construction

Ce jeudi matin, la fusée Longue Marche-2F a décollé du désert de Gobi, avec à son bord trois astronautes chinois. Ils vont rejoindre Tianhe, le module principal de la première station spatiale chinoise.

La Chine n’avait plus envoyé d’hommes dans l’espace depuis 2016. Et la mission, qui a décollé ce jeudi matin, n’est certainement pas l’une des plus simples à réaliser. Les trois taïkonautes (nom donné aux astronautes chinois), âgés entre 45 et 56 ans, vont rester 3 mois sur Tianhe pour lancer la construction de la station spatiale chinoise. Seuls deux des trois voyageurs ont de l’expérience dans les vols spatiaux.

La Chine n’avait jamais envoyé pendant aussi longtemps des humains dans l’espace. Le pays n’a pas participé à la construction de la Station spatiale internationale (ISS), lancée en 1998. Et les lois américaines interdisent la collaboration spatiale avec la Chine. Les taïkonautes n’ont donc jamais vécu dans une station spatiale de ce type. Mais l’État communiste compte bien en prendre la relève avec Tiangong, dont seul le premier module est pour l’instant en gravitation dans l’espace.

Lancement sans heurt

Ce premier vol spatial habité en 5 ans a été célébré en grande pompe. Le Parti communiste fêtant ses 100 ans, cette année, les exploits spatiaux sont réalisés à la gloire du gouvernement. ‘Chaque pas contribuera à la force du peuple chinois’, a déclaré l’un des astronautes.

Les trois Taïkonautes défilant devant la population chinoise avannt leur départ (AP Photo/Ng Han Guan)

Confiant dans ce décollage, le vol a été habité jusqu’à ce que la fusée atteigne son orbite. Une caméra diffusait en direct les visages souriants des trois astronautes de bout en bout. Cela laisse penser que le vol s’est réalisé sans heurt et que la Chine a une très grande confiance dans sa technologie.

Toutefois, cela ne signifie pas que toute la mission ne connaîtra aucun problème. Lorsque Tianhe a été envoyé dans l’espace, la Chine a perdu le contrôle de la partie supérieure de la fusée, qui a fini par s’échouer dans l’Océan indien.

Les trois hommes vont devoir vivre pendant 3 mois dans un peu moins de 70 m². D’autres modules de la station spatiale devront être ajoutés dans la suite du programme, mais en attendant, les taïkonautes ne possèdent que le strict minimum. Ils réaliseront diverses expériences pour vérifier que le matériel fonctionne correctement. Ils devront aussi effectuer deux sorties à l’extérieur.

Ce premier vol habité est certainement le premier d’une longue série. Tiangong doit être prêt pour la fin de l’année 2022. Plusieurs autres modules doivent être encore rattachés au module principal, notamment deux laboratoires.

Pour aller plus loin:

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20