Plus puissante, entièrement réutilisable et… imprimée en 3D, la fusée Terran R (Relativity Space) va-t-elle couper les ailes de la Falcon 9 (SpaceX)?

Début juin, la start-up spatiale américaine Relativity Space a annoncé une gigantesque levée de fonds de 650 millions de dollars (535 millions d’euros). De quoi doper le développement de sa future fusée entièrement réutilisable et imprimée en 3D baptisée Terran R.

Fondée en 2015 par Tim Ellis et Jordan Noone, Relativity Space ne manque pas d’ambition dans sa quête des étoiles. ‘Ce que nous entendons sans cesse de la part des clients, c’est qu’ils ne veulent pas d’une seule société de lancement qui soit, franchement, le seul fournisseur disruptif à évolution rapide’, a déclaré le premier cité au site Ars Technica. Autrement dit, la jeune pousse entend rivaliser avec SpaceX, et à court-terme. C’est pourquoi l’entreprise basée à Los Angeles ambitionne de se montrer aussi disruptif que son aînée, mais à sa propre manière.

Meilleure que la Falcon 9?

Et disruptive, sa manière l’est assurément. Relativity Space entend en effet fabriquer des fusées imprimées en 3D. Après avoir développé la plus petite Terran 1, qui doit voler pour la première fois cette année, la firme travaille activement sur la Terran R, qui aura à peu près la même taille que la célèbre fusée Falcon 9 de SpaceX. Sauf qu’elle devrait pouvoir placer en orbite des charges allant jusqu’à 20 tonnes, soit 20% de plus que le lanceur de la firme d’Elon Musk, grâce à ses 7 moteurs Aeon 1. Mais surtout, la Terran R sera entièrement réutilisable, au contraire de la fusée phare de SpaceX.

L’objectif de Relavity Space est d’effectuer un premier lancement de sa Terran R en 2024. L’entreprise affirme avoir déjà signé plusieurs contrats, dont un avec un ‘client régulier’.

Mars

À terme, et comme son concurrent Elon Musk, Tim Ellis rêve d’attendre la planète Mars. Et dans cette entreprise, l’impression 3D pourrait jouer un rôle clé pour l’industrie spatiale. Car en perfectionnant sa méthode de production par impression pour ses fusées, Relavity Space espère pouvoir étendre le processus à la construction d’autres structures indispensables à une colonisation humaine de la planète rouge.

Relativity Space n’a, certes, encore fait voler aucun de ses prototypes, mais en parvenant à lever un total de 1,34 milliard de dollars jusqu’à présent, la firme dispose assurément de solides moyens financiers pour parvenir à ses fins.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés