“Relativity” vise les étoiles grâce à des fusées… imprimées en 3D

Relativity mise sur l’impression 3D pour faire baisser les coûts de production d’une fusée. (Source: Getty)

Relativity Space veut envoyer des satellites dans l’espace grâce à des fusées imprimées en 3D… Avant de peut-être un jour en imprimer sur Mars.

Le concept de Relativity Space repose sur la technologie de l’impression 3D afin de construire des fusées beaucoup plus rapidement qu’à l’heure actuelle et à moindre coût grâce à l’automatisation. L’entreprise estime qu’il ne lui faudra que 60 jours pour assembler, à partir de matériaux bruts, une fusée prête au décollage, c’est-à-dire 10 fois moins de temps que pour une fusée standard. La start-up affirme également que ses engins seront plus fiables, car composés de 100 fois moins de pièces. Relativity met encore en avant le fait que le recours à l’impression 3D permettra une simplification de l’optimisation de ses fusées, ainsi que de sa chaîne d’approvisionnement.

Soutenue par un assortiment de millionnaires, milliardaires, stars de cinéma, magnats des médias et autres fonds d’investissement, la société vient de boucler une nouvelle levée du fonds de 140 millions de dollars, nous apprend le site Techcrunch. Cet argent devrait permettre à Relativity d’achever la construction de son usine, baptisée Stargate, une installation semi-autonome qui habitera l’imprimante 3D géante conçue pour fabriquer sa fusée: la Terran 1.

Relativity Space est déjà parvenue à construire les premier et deuxième étages de sa fusée. L’entreprise a également effectué des tests concernant l’avionique et le design de l’engin et testé plus de 200 fois sa turbopompe, dans les installations de la NASA.

Relativity vise une commercialisation pour le début de l’année 2021.

Une imprimante sur Mars

Dans un premier temps, Relativity Space s’est fixé pour objectif d’envoyer, grâce à Terran 1, des charges de 1.250 kilos maximum, et en orbite basse jusqu’à 1.200 kilomètres d’altitude. L’entreprise a d’ailleurs déjà conclu plusieurs contrats avec des entreprises actives dans les télécommunications ou les satellites, comme Telesat et Mu Space, ainsi que les fournisseurs de transport spatial Spaceflight et Momentus.

Mais à terme, les fondateurs de Relativity Space voient plus grand et plus loin: construire des fusées sur Mars ! ‘Nous sommes en train de bâtir le futur de l’humanité dans l’espace’, explique Tim Ellis, cofondateur et CEO de l’entreprise, au site Techcrunch. ‘Et nous avons tous le même rêve, celui d’amener l’impression 3D sur Mars.’