Les 7 pays qui ont proposé la meilleure réponse face à la pandémie

Un employé pulvérise du désinfectant dans un train par précaution contre le nouveau coronavirus à la gare de Suseo à Séoul, en Corée du Sud, le vendredi 24 janvier. (AP Photo/Ahn Young-joon)

La pandémie de Covid-19 s’est répandue sur le monde sans que les pays y soient préparés. Il a fallu réagir vite et bien pour sauver le plus de personnes possible. Certains pays se sont démarqués dans leur réponse face à la maladie, que ce soit par la communication, la protection économique et sociale de la population ou encore la rapidité d’action.

En 2020, les pays asiatiques ont été souvent montrés en exemple pour leurs capacités à gérer la pandémie. En effet, plusieurs pays comme la Corée du Sud, le Japon, Taïwan ou encore la Chine – même si les chiffres restent très discutés – ont réussi à contenir l’épidémie et à réduire très fortement le nombre de cas.

Toutefois, d’autres pays s’en sont aussi très bien sortis. Dans un article, le Wall Street Journal a mis en avant différents pays du monde pour leur réponse à la pandémie. Le journal les félicite ainsi pour avoir été les meilleurs, dans un domaine particulier pendant la crise. La pandémie n’étant pas encore finie, il est possible que dans les prochains mois, certains pays soient détrônés. Mais ce classement montre les pays qui ont su agir rapidement malgré toutes les inconnues.

La meilleure réponse dès le début de la pandémie: Taïwan

Taïwan a été l’un des premiers pays à détecter un cas de Covid-19 en dehors de la Chine. Le pays a alors réagi très rapidement pour que l’épidémie ne se propage pas et évité alors un confinement de la population. Dès le 20 janvier, des mesures ont été prises sur le contrôle de frontière, l’identification des cas, les mesures de quarantaines, etc.

Le 26 janvier, l’accès au territoire est interdit aux ressortissants de Wuhan. Des voyageurs venant d’autres régions sont quant à eux mis en quarantaine. Un important budget d’une valeur de 2 milliards de dollars est débloqué pour les soins hospitaliers. Et de lourdes amendes sont imposées à toutes personnes qui ne respectent pas les mesures. À mesure que l’épidémie progresse, le pays renforce les restrictions. Les autorités sont particulièrement douées pour tracer les cas de Covid-19, afin d’en connaitre leur source et de détecter les autres contaminations. Le pays n’a ainsi pas connu de confinement tel qu’on le connait en Europe.

808 cas de coronavirus – d’une grande part de cas importés – ont été déclarés et 7 personnes sont décédées en 11 mois.

La meilleure politique de quarantaine: Hong Kong

Comme l’explique le Wall Street Journal, Hong Kong possède une densité de population extrêmement élevée. Pour éviter que tout le monde soit contaminé en peu de temps, le pays a décidé de passer par une politique de quarantaine très stricte. Tous les voyageurs entrant dans le pays doivent respecter une quarantaine de 14 jours. Des chambres d’hôtel leur sont réservées et ils ne peuvent pas en sortir. C’est la même chose pour les contacts d’une personne testée positive au coronavirus.

8.924 cas de coronavirus et 150 décès ont été officiellement déclaré depuis le début de la pandémie.

La meilleure et plus rapide politique de test: Corée du Sud

La Corée du Sud est l’un des plus grands exemples d’une bonne gestion de l’épidémie. Bien qu’elle ait été durement frappée par la maladie au début de l’année, le pays a réussi, sans imposer de confinement, à très rapidement contrôler la propagation du Covid-19. Sa politique de tests était d’ailleurs l’un des principaux maillons de la gestion de la crise. Le pays a compris rapidement que les personnes ne présentant pas de symptôme pouvaient également être contaminantes. La Corée du Sud a été l’un des premiers États à tester massivement sa population.

Le pays connait actuellement sa troisième vague, bien plus virulente que les deux premières, à cause notamment d’un hiver vigoureux. Le gouvernement sud-coréen réfléchit à confiner pour la première fois sa population.

62.593 personnes ont été testées positives au Covid-19 et 942 en sont décédées.

Le pays qui a su le mieux tirer des leçons des précédentes épidémies: Libéria

L’Afrique est malheureusement encore touchée par de nombreuses maladies épidémiques et notamment par Ebola. En 2014, le Libéria a connu une importante épidémie de cette maladie. Près de 5.000 personnes en sont mortes. C’est le chiffre le plus élevé enregistré lors de cette crise sanitaire en Afrique de l’Ouest. Alors, quand les premiers signes d’une pandémie de Covid-19 ont été annoncés dans le monde, le Libéria s’est rappelé les mesures importantes de 2014 et les appliquer rapidement: fermeture des frontières, tests rapides, tracing des cas positifs, quarantaine, etc.

À ce jour, 1.779 Libériens ont été contaminés par le Covid-19 et 83 en sont morts.

Le meilleur aplatissement de la courbe: New-Zélande

La Nouvelle-Zélande a été à plusieurs reprises montrée en exemple pour sa gestion de la crise. Le pays a connu une rapide croissance du nombre de cas en mars. Mais ses mesures de confinement ont réussi à faire baisser la courbe, presque tout aussi rapidement.

Son grand avantage: le pays est une île. Les frontières ont donc pu être fermées rapidement et efficacement. C’était plus que nécessaire, puisque de nombreux voyageurs chinois se rendent régulièrement dans ce pays d’Océanie. Aujourd’hui encore, les frontières de l’île restent fermées, protégeant ainsi la population.

En outre, la Nouvelle-Zélande applique la même technique que les pays d’Asie de l’Est: tester-tracer-isoler. Toutes les personnes positives au Covid-19 sont confinées dans une chambre d’hôtel.

Le nombre de cas détectés s’élève aujourd’hui à 2.162. 25 personnes sont décédées.

La meilleure protection économique: Danemark

Bien plus près de chez nous, certains pays – à défaut d’éradiquer la maladie – ont réussi à protéger leur population des effets économiques de cette crise. Le Danemark n’a pas pu échapper aux confinements pour stopper la propagation du virus. Le pays a d’ailleurs fermé ses écoles, ses commerces non essentiels, ses centres de sports, son horeca ou encore ses lieux culturels fin décembre suite à une nouvelle augmentation des cas. Mais pour éviter que ces mesures affectent économiquement sa population, une partie des employés ont conservé leur salaire, même si leur entreprise était fermée.

167.524 contaminations ont été détectées et 1.345 personnes en sont mortes.

La meilleure communication: Finlande

L’un des gros problèmes de cette crise est la communication. Entre les fake news, le manque d’informations ou les déclarations qui se contredisent, la population ne sait plus vraiment ce qu’elle doit penser de ce virus. Certaines personnes viennent à croire à une conspiration tandis que d’autres refusent tout simple d’admettre qu’il y a une véritable pandémie qui touche la planète.

La Finlande est certainement le pays qui a proposé la meilleure communication en expliquant ce qu’était le coronavirus et comment détecter de fausses informations. Le gouvernement a même travaillé avec des influenceurs sur les réseaux sociaux pour réussir à toucher plus facilement la population.

36.604 cas de coronavirus et 561 décès ont été confirmés par les autorités.