Le Luxembourg est le pays européen le moins vulnérable à la crise, devant l’Allemagne et le Danemark

EPA

Notre voisin, le Grand-Duché du Luxembourg est le pays d’Europe le moins vulnérable à la crise du Covid-19 sur un plan économique et sanitaire. Il fait ainsi mieux que l’Allemagne ou encore que le Danemark, souvent présentés comme des exemples. C’est ce qu’indique l’étude de l’agence de notation allemande Creditreform Rating AG.

Sur l’Index de vulnérabilité à la pandémie, le Luxembourg reçoit une note de -0,65 point, soit la plus faible des 28 pays étudiés (l’Union européenne et le Royaume-Uni). Pour balayer entièrement les risques possibles d’un pays face à la pandémie, l’agence de notation s’est basée sur 17 facteurs, répartis en 5 grandes catégories :

  • Structure économique (ouverture commerciale, contribution du tourisme au PIB, intégration dans les chaînes de valeur, part des industries dans le PIB, part des microentreprises)
  • Marché du travail (nombre d’indépendants, nombre d’emplois précaires)
  • Système de santé (nombre de décès de la grippe, nombre de lits en soin intensif/habitants, personnel de soins de santé disponible, espérance de vie)
  • Population (densité de population, pourcentage de personnes âgées)
  • Capacité de mobilité pour les travailleurs (télétravail, garderie pour les jeunes enfants, accès à internet depuis la maison, compétence numérique).

Bien que le Luxembourg ne soit premier dans aucune de ses catégories, il signe un beau score pour la mobilité des travailleurs, la population et le marché du travail. La structure économique du pays est toutefois considérée comme fragile. Selon l’Observatoire de la compétitivité, ce serait lié à ‘l’ouverture au commerce international et une forte intégration dans les chaînes de valeur internationales’.

L’Allemagne se classe 2e dans cet index de vulnérabilité. Le pays offre par contre le meilleur marché du travail et les meilleurs soins de santé, mais est très mal classé sur les facteurs de risque dans la population. En effet, plus de 20% de la population a plus de 65 ans, ce qui augmente le risque de décès liés au Covid-19. En comparaison, le Luxembourg ne compte que 15% de personnes âgées dans sa population.

Et la Belgique?

Notre pays se retrouve 13e du classement. Il est donc loin d’être le pays le plus vulnérable de l’Union européenne. Le système de santé belge, si décrié, se classe 6e, avant même le Luxembourg, mais juste après la Grèce. En outre, notre pays possède la 7e meilleure mobilité des travailleurs. Par contre, la Belgique possède l’un des marchés du travail les plus risqués.

Cette étude ne prend pas en compte la présence directe du Covid-19 dans le pays. Le classement ne prend donc pas en compte le nombre de contaminations par 100.000 habitants ou encore le nombre de décès. Cela évite donc de comparer des chiffres qui ne sont pas comparables. Par exemple, le nombre de contaminations est fortement lié au nombre de tests effectués. Moins le pays fait de tests, moins il relève de cas positifs, c’est donc un facteur non pertinent. Pour le nombre de décès, idem, tous les pays ne comptabilisent pas les morts de la même manière.

Mais pour savoir si l’index a réellement vu juste, il faudra attendre une nouvelle évaluation. Lors de la première vague, le Luxembourg est resté relativement épargné. Ce n’est par contre pas le cas pour ce second pic de contaminations en Europe. Le Luxembourg compte à présent plus de 800 cas quotidiens de coronavirus alors qu’il en recensait moins de 200 en avril dernier.

La semaine dernière, le gouvernement luxembourgeois a opté pour un reconfinement partiel. Les bars et restaurants doivent fermer, tout comme les cinémas, les salles de sport et les foires. Les rassemblements sont limités, un couvre-feu est décrété et une bulle sociale a été mise en place pour les 20 prochains jours.