Le probable successeur d’Angela Merkel s’appuie sur Elon Musk pour redorer son blason

Lors de l’une des dernières semaines de campagne avant les élections en Allemagne, le candidat de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) Armin Laschet a tenté de séduire la partie de l’électorat qui aime les technologies. Il a rencontré le PDG de Tesla, Elon Musk, vendredi matin, lors de la fondation d’une nouvelle usine Tesla, sur un terrain sablonneux près de Berlin.

Pourquoi est-ce important ?

Armin Laschet, le plus grand favori pour devenir le nouveau chancelier allemand, a chuté dans les sondages. Cela a créé une ouverture pour ses deux principaux challengers : Annalena Baerbock du Parti des Verts et le ministre social-démocrate (SPD) des Finances Olaf Scholz.

Musk était également présent en partie pour sauver sa propre peau, rapporte Bloomberg. La construction de l’usine – la première usine Tesla sur le sol européen – a été entravée par des problèmes de permis et a pris des mois de retard.

Mais ne vous inquiétez pas, l’usine Tesla sera bientôt achevée, a déclaré Laschet, debout à côté de Musk. « Nous devons avoir l’ambition d’encourager d’autres acteurs à s’installer ici aussi, à agir plus vite, à faire des investissements et à prendre exemple sur Tesla », a noté celui qui espère succéder à Angela Merkel.

Concours sur la durabilité

Via cette rencontre publique, Armin Laschet, 60 ans, qui est plutôt du genre calme et discret, espère s’approprier un peu du dynamisme et du charisme de M. Musk. Il espère également ralentir l’élan des Verts, qui ont traditionnellement dominé la campagne sur le plan de la durabilité et qui présentent aux électeurs allemands un avenir fait d’énergie solaire et… de voitures électriques.

Attirer davantage d’investissements comme ceux de Tesla « est la tâche à accomplir, et nous devons y parvenir », a déclaré M. Laschet.

Pour Elon Musk, cette rencontre était l’occasion de nouer des liens avec l’homme qui a actuellement le plus de chances d’être à la tête de la plus grande économie d’Europe. Bien que les rivaux de M. Laschet rattrapent leur retard, son Union chrétienne-démocrate reste le parti le plus populaire avec 23% de soutien, suivie par les Verts avec 20% et le SPD avec 19 % selon un récent sondage de l’Institut Forsa.

La préférence des électeurs pour M. Laschet en tant que prochain chancelier a chuté de 7 points de pourcentage pour atteindre 28%. M. Scholz, quant à lui, a réussi à améliorer sa position et est considéré par 59% des électeurs comme quelqu’un qui ferait bon dirigeant, selon le dernier sondage du Forschungsgruppe Wahlen. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils voteront pour lui. Mais s’il était chrétien-démocrate, il deviendrait certainement le nouveau chancelier, selon Die Zeit.

Bureaucratie

L’une des promesses électorales les plus importantes de M. Laschet était de réduire les formalités administratives qui ont longtemps fait obstacle à des projets comme celui de Tesla.

L’usine en cours de construction dans la petite ville de Grünheide revêtait de toute façon une grande importance pour Tesla, surtout maintenant que Volkswagen, Daimler et BMW élargissent leur gamme électrique. Pour l’Allemagne, l’usine promet de nouveaux emplois dans une région qui a perdu la plupart de ses industries lourdes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Conscient de la révolution verte et du passage à la voiture électrique, le gouvernement de Mme Merkel a prêté main forte au président de l’entreprise, M. Musk, en lui promettant toute l’aide dont il a besoin pour faire fonctionner l’usine.

Mais le démarrage n’a pas été aussi facile qu’espéré, car Tesla a dû faire face à des poursuites judiciaires de la part de groupes environnementaux. Ces derniers s’inquiétaient à la fois des menaces pesant sur la faune et la flore de la région et de l’utilisation de l’eau par l’entreprise. Au début de l’année, la société a déploré le caractère « irritant » de la procédure allemande d’approbation du site.

Musk s’est moqué des préoccupations concernant l’utilisation de l’eau vendredi, affirmant que la région a suffisamment d’eau de toute façon, en faisant référence à la pluie. L’usine servira d’inspiration et suscitera l’enthousiasme des Allemands et des Européens pour l’avenir, a-t-il déclaré. « Nous allons faire des choses qui nous donnent envie de vivre – il ne peut pas y avoir que des problèmes dans notre quotidien », a déclaré Musk.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés