Wolfsburg contre Berlin: Volkswagen prépare son fer de lance pour la bataille contre Tesla

Sina Schuldt/dpa

Le géant allemand Volkswagen a de grandes ambitions pour son usine de Wolfsburg, sa ville d’origine, dans le Land de Basse-Saxe. Le site, qui est déjà la plus grande usine automobile du monde, doit devenir son fer de lance de la bataille qui l’oppose à son rival américain Tesla, dont une Gigafactory est en cours de construction près de Berlin.

C’est ce qu’a souligné Herbert Diess, directeur général du groupe Volkswagen, lors d’une vidéoconférence avec les hauts responsables du constructeur automobile allemand. Les propos de M. Diess donnent une idée de la bataille qui se joue actuellement dans le secteur, où les acteurs traditionnels s’arment contre les assauts des entreprises technologiques.

10 heures

Herbert Diess a déclaré que le site de Wolfsburg sera modernisé avec les dernières technologies pour la construction de véhicules électriques. Les logiciels dans le processus de production feront également l’objet d’une plus grande attention. Avec une production annuelle de plus de 800.000 voitures, le site de Wolfsburg est la plus grande usine automobile du monde, mais selon Diess, il devrait être amené à devenir une arme importante dans la bataille contre Tesla.

Elon Musk, le CEO de Tesla, a annoncé que la Gigafactory de Berlin devrait pouvoir ramener le temps de production par voiture à un maximum de 10 heures. Herbert Diess veut au moins atteindre ce niveau.

Mais pour y parvenir, les temps de production actuels des modèles comme la Golf ou la Tiguan, les plus importants à être assembler à Wolfsburg, doivent être réduits de plus de moitié. Il faut également une vingtaine d’heures pour produire le modèle électrique ID.3 que Volkswagen assemble actuellement dans son usine de Zwickau, en Saxe.

Baisse des coûts

Herbert Diess a également souligné que la production de la voiture électrique sera hautement automatisée. ‘Même sur un site relativement cher comme Wolfsburg, la production de la voiture devrait être possible de cette manière’, a-t-il soutenu. L’objectif est de produire plusieurs centaines de milliers de voitures par an à l’horizon 2026-2027.

Afin de soutenir la transition vers la mobilité électrique, Herbert Diess estime par ailleurs que le conseil d’administration du groupe devra également comprendre une personne responsable des technologies de l’information. Un certain nombre de candidats potentiels sont actuellement en cours d’évaluation. Une décision devrait être prise dans le courant de l’année prochaine.

Enfin, M. Diess a également rappelé que Volkswagen devra réduire considérablement ses coûts fixes pour rester compétitif. Selon lui, la crise du coronavirus a montré que certains rivaux sont capables de travailler avec des coûts de production plus faibles. Volkswagen a récemment annoncé son intention de réduire les coûts fixes de 5% sur une période de moins de trois ans.

Lire aussi: