QuantumScape, le maître-atout de Volkswagen dans la course aux voitures électriques?

Vue d’un élément de batterie d’une voiture électrique Mercedes-Benz de type EQC, à l’usine Mercedes-Benz de Sebaldsbrueck en Allemagne. (EPA-EFE/DAVID HECKER)

L’entreprise américaine QuantumScape travaille depuis 2010 au développement de batteries solides (‘solid-state batteries’), considérées comme le graal de la mobilité électrique. La firme vient de dévoiler les performances impressionnantes atteintes par ses accus, dont la production de masse pourrait commencer en 2024. Son plus gros investisseur? Volkswagen.

‘Nous ne voyons rien à l’horizon qui puisse approcher de ce que nous allons proposer’, a fièrement déclaré cette semaine le patron de QuantumScape, Jagdeep Singh, au média américain The Verge. La firme basée à San José a dévoilé les premiers chiffres de performance de ses batteries, qu’elle s’apprête par ailleurs à tester en conditions réelles. Ils ont de quoi rassurer les investisseurs – Volkswagen, Bill Gates, entre autres – et inquiéter la concurrence.

Une autonomie presque doublée

Selon QuantumScape, la densité énergétique de ses accus atteindrait 1.000 watts par heure et par litre au niveau des cellules. Ce qui est environ 40% plus élevé que pour les batteries lithium-ion actuellement sur le marché.

Au niveau de l’autonomie, le bond serait encore plus impressionnant. The Verge parle d’une hausse de 80% d’autonomie pour les voitures équipées des batteries de QuantumScape. De son côté, l’agence Bloomberg parle tout de même d’un solide +50%.

Quant au temps de recharge, il serait de 15 minutes pour 80% de batterie. Et les accumulateurs seraient également capables d’encaisser 800 cycles de charge sans perte significative de capacité.

Enfin, la technologie des ‘solid-state batteries’ promet également un risque d’incendie nettement moindre qu’avec les batteries lithium-ion actuelles.

Coup de pouce de Volkswagen

Invité par QuantumScape lors d’une conférence destinée aux investisseurs, le co-lauréat du Prix Nobel de Chimie 2019, Stanley Whittingham, a déclaré qu’il n’avait ‘jamais vu d’aussi bonnes données’.

Toutefois, malgré l’enthousiasme qui entoure ses batteries solides, QuantumScape a encore du pain sur la planche. La firme doit désormais parvenir à quitter le laboratoire pour atteindre une production de masse. Un objectif qu’elle s’est fixé pour 2024. Pour ce faire, l’entreprise a d’ores et déjà prévu de bâtir une usine à 1,3 milliard d’euros.

Nul doute qu’un géant comme Volkswagen, qui s’est engagé à financer l’usine à hauteur de 50%, devrait aider la jeune pousse à franchir cette étape industrielle. Un coup de pouce qui en retour pourrait lui apporter un avantage considérable face à la concurrence dans la course à l’électrification.