Northvolt construit sa première Gigafactory pour le recyclage de batteries de voitures électriques en Europe

Illustration de l’usine Northvolt Ett à la fin de sa construction en 2021. (Northvolt)

Recycler massivement les batteries des voitures électriques, c’est possible et c’est ce que Northvolt veut prouver. Une immense usine est en construction en Suède où l’entreprise pense recycler 25.000 tonnes de batteries par an d’ici 2022.

Si les voitures électriques ont l’avantage de limiter les émissions en roulant, leur construction est beaucoup plus polluante, surtout à cause des batteries au lithium, dont la production est très énergivore. La popularité croissante de ces modèles pousse les ingénieurs à chercher de nouvelles solutions pour les rendre encore plus vertes. Et cela passe par le recyclage des batteries.

Ce processus n’est pas nouveau en Europe, mais il est très compliqué et coûteux à mettre en place. Mais Northvolt compte bien révolutionner tout cela. Créée par deux anciens employés de Tesla, l’entreprise européenne a pour but de créer les batteries ‘les plus vertes du monde’. Northvolt a donc l’ambition de construire ses propres batteries à partir de composants recyclés.

Northvolt Ett

La première ‘gigafactory’ est actuellement en construction à Skellefteå dans le nord de la Suède. Une grande partie des opérations de la firme y seront rassemblées : du recyclage des batteries à la construction de nouvelles cellules.

L’usine commencera à tourner en 2021 et dès 2022, elle compte recycler chaque année 25.000 tonnes de batteries venant de toute l’Europe. L’objectif à long terme de Northvolt est de fabriquer les batteries à partir de 50% de composants recyclés d’ici 2030.

Le recyclage sera basé sur la technologie de l’hydrométallurgie’, explique le site Korii. Les batteries sont broyées jusqu’à créer une solution presque liquide, puis les différents composants métalliques sont séparés du reste par des aimants, avant d’être triés grâce à une solution acide. L’Europe est d’ailleurs bien en retard sur cette technique par rapport à la Chine et la Corée du Sud, qui perfectionnent cette technique depuis près de 10 ans.

Des investisseurs comme BMW, Siemens ou Volkswagen se sont déjà montrés très intéressés par le projet de Northvolt. Ils pourraient bien être les premiers à envoyer leurs batteries dans cet immense centre de recyclage.