Déjà remis de la pandémie, Toyota ambitionne de dépasser Tesla sur le marché des voitures électriques

Akio Toyoda, CEO de Toyoya – Isopix

Akio Toyoda, directeur général de Toyota, affirme que son entreprise est bien armée pour concurrencer Tesla sur le marché des voitures électriques.

Akio Toyoda a exprimé sa confiance dans le fait que Toyota finira, sur le long terme, par dépasser Tesla sur son propre terrain.

Avec une valeur de 415 milliards de dollars, Tesla est le plus grand constructeur automobile au monde. Toyota arrive en deuxième position, avec une valeur de 220 milliards de dollars. Pourtant, leurs chiffres de ventes sont bien différents. Toyota vend environ 10 millions de voitures par an, tandis que Tesla vise les 500.000 véhicules cette année.

‘Toyota peut apprendre beaucoup du modèle commercial développé par Elon Musk, le directeur général de Tesla’, admet Toyoda. ‘Mais Toyota a un potentiel bien plus important pour mettre sur le marché une large gamme de modèles électriques et hybrides’.

‘La demande de voitures économes en énergie peut être amenée à considérablement augmenter dans le monde entier. Je suis convaincu que Toyota possède le portefeuille le mieux équipé pour répondre à cette large demande’.

Il y a dix ans, Toyota avait acheté des parts de Tesla à hauteur de 50 millions de dollars. Mais le partenariat stratégique entre les deux parties a pris fin il y a quatre ans.

Bon semestre

Toyota a connu un bon premier semestre. Cela incite le groupe japonais à revoir considérablement à la hausse ses prévisions annuelles. L’entreprise fait remarquer que, pendant la crise du coronavirus, elle a surpassé ses concurrents.

Toyota a enregistré des ventes d’une valeur de 6.770 milliards de yens (54,5 milliards de dollars) au deuxième trimestre de cette année, contre 7.640 milliards de yens sur la même période l’année dernière. Les bénéfices sont passés de 530 milliards de yens à 470,5 milliards de yens.

Akio Toyoda indique que les derniers résultats de son entreprise ont montré une nette amélioration par rapport aux trois premiers mois de cet exercice fiscal, période durant laquelle la crise du coronavirus a pesé lourdement sur le secteur automobile. Lors du premier trimestre, le constructeur japonais avait généré un bénéfice de 158,8 milliards de yens.

‘On doit cela en grande partie aux employés, qui ont travaillé très dur pour obtenir de bons résultats malgré la crise du coronavirus’, explique Akio Toyoda. ‘Les travailleurs ont notamment fabriqué leurs propres masques et d’autres matériaux destinées à se protéger de manière optimale contre une éventuelle contamination. En outre, l’efficacité du processus de production a été accrue.’

Attentes élevées

Ces résultats positifs ont également été une raison pour Toyota de renforcer ses perspectives pour l’ensemble de l’année. La société prévoit maintenant un bénéfice net de 1.420 milliards de yens, contre 730 milliards de yens précédemment. Un bénéfice de 2.000 milliards de yens a été enregistré l’année dernière.

Les recettes attendues sont passées de 24.000 milliards de yens à 26.000 milliards de yens. Toyota s’attend à pouvoir vendre un total de 9,3 millions de voitures cette année. Auparavant, 9,1 millions d’unités avaient été vendues. Cet ajustement est attribué à de meilleures perspectives au Japon, en Europe et en Chine.