La révolution électrique se concrétise en Chine: Nissan n’y vendra plus de voitures thermiques dès 2025

Le véhicule électrique principal du constructeur nippon est le Nissan Leaf – Isopix

Soucieux de s’adapter aux nouvelles mesures décrétées par les dirigeants chinois la semaine dernière, Nissan va passer à des voitures totalement électriques ou hybrides. C’en est bientôt terminé des véhicules thermiques. Ce changement est prévu pour 2025.

La semaine dernière, la Chine a présenté son plan quinquennal pour 2021-2025. Parmi les priorités émises par le Parti communiste, on retrouve la volonté de consentir d’importants efforts en matière de durabilité. A cet effet, la Chine a décidé que plus aucune voiture à motorisation thermique ne pourra être commercialisée sur son sol à partir de 2035. La moitié d’entre elles devra être totalement électrique. Les autres pourront être des véhicules hybrides rechargeables.

Nissan prend les devants

Contraint de s’adapter, Nissan a décidé de se fixer une échéance plus rapprochée. Dès 2025, le constructeur automobile japonais ne vendra plus aucune voiture à motorisation thermique en Chine.

Dans les cinq ans à venir, neuf nouveaux modèles électriques ou hybrides seront proposés aux Chinois par Nissan. Le premier d’entre eux sera lancé sur le marché chinois l’an prochain. Celui-ci sera équipé du système maison, l’e-Power. Particularité: la voiture ne doit pas être branchée pour que son moteur électrique se recharge. Cinq à six autres modèles fonctionnant avec l’e-Power seront commercialisés en Chine dans les trois prochaines années.

L’objectif initial de Nissan était de passer, en Chine, d’un taux de vente de ses véhicules électriques de 2 % (2018) à 23 % pour 2023. L’entreprise japonaise envisage désormais des chiffres plus élevés. Elle va augmenter sa production en Chine, en construisant notamment de nouvelles usines sur place. Le constructeur nippon dit viser les 2 millions de véhicules produits par an, ce qui représenterait une hausse de 30%.

Lire aussi: