L’Asie ne fait plus confiance aux vaccins chinois: tout profit pour les vaccins occidentaux

En quelques jours, les doutes naissants envers les vaccins chinois (Sinovac et Sinopharm) contre le coronavirus se sont transformés en actes politiques. Plusieurs pays d’Asie ont décidé de tourner casaque, se rabattant sur les produits confectionnés par AstraZeneca, Pfizer et Moderna.

Depuis quelques semaines, plusieurs pays qui ont grandement misé sur les vaccins conçus par les fabricants chinois Sinovac et Sinopharm sont en proie à une résurgence du coronavirus dans leur population. C’est notamment le cas du Chili, des Seychelles, de la Mongolie et du Bahreïn.

Après ces mauvaises surprises, place aux actes. En Asie, plusieurs pays ont décidé de tourner le dos aux vaccins chinois en vue de proposer des doses de rappel de sérums occidentaux.

Le dernier en date est la Thaïlande. Ce lundi, le Comité national des maladies transmissibles a émis la recommandation que les travailleurs de la santé ayant reçu une dose du vaccin de Sinovac en reçoivent une seconde du vaccin suédo-britannique conçu par Astra-Zeneca. Quant à celles ayant déjà reçu les deux doses du vaccin chinois, elles en recevront une troisième – de rappel – d’un vaccin à ARNm occidental (Moderna ou Pfizer).

La décision des autorités thaïlandaises survient après que 618 soignants vaccinés avec deux doses du vaccin Sinovac ont contracté le Covid-19. La plupart d’entre eux (597) n’ont présenté que des symptômes légers, voire aucun symptôme. 19 ont été touchés par une forme modérée de la maladie. Une victime est dans un état critique, et une infirmière est décédée, rapporte le ministère thaïlandais de la santé.

Dans le même temps, les chiffres des contaminations s’envolent dans le pays. Ils n’ont jamais été aussi hauts depuis le début de la pandémie. Les autorités thaïlandaises ont dû décréter diverses mesures de confinement pour enrayer cette inquiétante vague.

Du Pacifique au Moyen-Orient

Avant la Thaïlande, c’est l’Indonésie qui a perdu sa confiance envers les vaccins chinois. Vendredi dernier, les autorités locales ont annoncé qu’elles allaient administrer une dose du vaccin américain Moderna aux travailleurs de la santé ayant été vaccinés avec le vaccin Sinovac.

Le mois dernier, l’Indonésie avait indiqué que des centaines de membres du personnel médical avaient contracté le Covid-19 malgré les deux doses du vaccin chinois. Plusieurs dizaines d’entre eux en sont décédés.

L’Indonésie connaît elle aussi la pire vague de coronavirus depuis l’apparition du virus en Chine, il y a environ un an et demi.

L’annonce de l’Indonésie a été précédée quelques semaines plus tôt par celles du Bahreïn et des Émirats arabes unis. Ces deux pays du Moyen-Orient ont eux aussi vaccinés massivement à l’aide des produits chinois. Et ils proposent également une troisième dose du vaccin Pfizer à ceux en ayant reçu deux du vaccin Sinopharm.

Tant au Bahreïn qu’aux Émirats arabes unis, la vague de l’été 2021 est déjà en train de redescendre.

Données troubles

Des mois après leur mise sur le marché, on ne connaît pas encore précisément l’efficacité des vaccins Sinovac et Sinopharm. En réalité, et ce n’est pas si surprenant, celle-ci dépend des variants.

Ainsi, une des études les plus récemment publiées, réalisée en Turquie au sujet du vaccin conçu par Sinovac, a débouché sur une efficacité de 83,5 % contre l’infection symptomatique. Elle a été réalisée lors d’une période où le variant Alpha – apparu pour la première fois au Royaume-Uni – était dominant en Turquie.

L’Indonésie qui, comme expliqué plus haut, commence à rejeter ce même vaccin, lui avait pourtant attribué une efficacité de 94% face à l’infection et de 96% face à l’hospitalisation en début d’année. A l’époque, le variant Delta n’y faisait pas des ravages qu’il cause aujourd’hui.

A l’inverse, d’autres études ont donné lieu à des taux d’efficacité nettement plus bas. Une étude réalisée au Chili a ainsi débouché sur une efficacité de… 3% après une seule dose. Un taux qui ne grimpait qu’à 56,5% après la seconde. Une étude brésilienne portant sur ce même vaccin de Sinovac a elle aussi accouché sur une efficacité globale d’à peine un peu plus de 50%.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés