La débâcle des vaccins chinois: une explosion des contaminations dans les pays qui ont fait confiance à Sinovac et Sinopharm

Ces derniers jours, plusieurs médias ont rendu compte, avec une certaine euphorie, des efforts de vaccination chinois. Selon le journal français Le Figaro, plus de 20 millions de personnes par jour sont désormais vaccinées contre le covid-19 en Chine. Le week-end dernier, la barre symbolique du milliard de vaccins administrés a été atteinte. Tout cela dans un pays qui compte 1,4 milliard d’habitants. Pourtant, il y a un gros bémol. Plusieurs pays qui ont vacciné leurs populations avec des vaccins chinois sont aujourd’hui confrontés à une hausse dévastatrice des nouveaux cas de covid-19.

Pourquoi est-ce important ?

De nouvelles flambées épidémiques parmi des populations auxquelles on a principalement administré des sérums chinois mettent à mal la diplomatie chinoise des vaccins. Les pays du tiers monde auront désormais tendance à se tourner vers l'Occident, plutôt que vers la Chine, pour obtenir des vaccins.

4 pays ayant reçu des vaccins chinois figurent dans le top 10 des nouvelles flambées épidémiques

Selon le New York Times, des pays comme le Chili, Bahreïn, la Mongolie ou encore les Seychelles ont déjà entièrement vacciné 50 à 68% de leurs populations respectives, dépassant ainsi les États-Unis et l’UE. Cependant, ces quatre États figuraient tous parmi les dix pays ayant connu le plus grand nombre de nouvelles flambées de l’épidémie de covid-19 la semaine dernière. Ces quatre nations ont principalement administré à leurs populations des vaccins développés par deux fabricants chinois: Sinopharm et Sinovac Biotech.

La comparaison suivante montre que les vaccins chinois ne sont pas bons: en Israël – où les gens ont reçu le vaccin Pfizer – 4,95 cas de covid sont actuellement enregistrés par million d’habitants. Aux Seychelles, le chiffre est de 716 par million.

Une efficacité de 3% après la première injection

Certains dirigeants chinois ont déjà formulé quelques critiques à l’égard de leurs vaccins nationaux, avant d’être censurés par Pékin. Mais ce n’est pas seulement au sein de l’empire du Milieu que l’on s’inquiète du manque d’efficacité des vaccins chinois. Une étude de l’Université de Santiago du Chili a montré que le vaccin Sinovac a une efficacité d’à peine 3% après la première injection. Une grande partie de la population chilienne a reçu ce vaccin. Et le Chili ne parvient pas à contrôler la pandémie.

Des vaccins chinois arrivent aux Philippines – (Photo : Xinhua/Rouelle Umali)

Tout ceci a des implications au niveau mondial, car cela sape la crédibilité de la diplomatie chinoise en matière de vaccins. Pékin a publié un rapport sur les vaccins dans les pays en développement il y a plusieurs mois. Afin de créer de la bonne volonté et y ajouter de l’influence et des accords commerciaux. Dans un premier temps, le géant asiatique en a bénéficié. Parce que les États-Unis étaient initialement très réticents à exporter des vaccins vers les pays en développement. Mais suite à la débâcle des vaccins chinois, ces nations se tourneront désormais vers l’Occident, plutôt que vers Pékin, pour se procurer des sérums anti-covid. Si de plus en plus de pays refusent les vaccins chinois, l’UE et les États-Unis pourraient bien finalement remporter la bataille de la diplomatie des vaccins.

Pour aller plus loin:

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20