Les États-Unis vont faire don de 500 millions de doses du vaccin Pfizer aux pays les plus pauvres

Les États-Unis mettent à disposition quelque 3,5 milliards de dollars pour distribuer 500 millions de doses du vaccin Pfizer aux pays les plus pauvres. Le pays appelle les autres nations du G7 à faire de même.

Les 500 millions de doses sont destinées aux 100 pays les plus pauvres de la planète. Un collaborateur de l’administration Biden a parlé d’un geste porteur d’espoir aux quatre coins du monde. ‘Nous voulons vraiment souligner qu’il s’agit d’un objectif unique: sauver des vies’, a déclaré le fonctionnaire. ‘Washington ne veut pas de faveurs en échange des doses. Nous ne posons aucune condition politique, économique ou autre aux pays pour recevoir ces doses.’

Et les autres pays du G7

L’administration Biden s’attend à ce que les autres pays du G7 emboîtent le pas aux États-Unis. ‘Nous attendons des contributions de ces pays qu’elles permettent enfin de mettre fin à la pandémie qui a jusqu’à présent coûté la vie à plus de 3,9 millions de personnes’, a encore déclaré le collaborateur.

Le fabricant américain de médicaments Pfizer et son partenaire allemand BioNTech avaient précédemment déclaré qu’ils livreraient 200 millions de doses en 2021 et 300 millions de doses au cours du premier semestre 2022. Les injections, qui seront produites dans les installations américaines de Pfizer, seront fournies à prix coûtant.

‘La collaboration avec le gouvernement américain contribuera à garantir que des centaines de millions de doses de notre vaccin seront livrées aux pays les plus pauvres du monde aussi rapidement que possible’, a déclaré Albert Bourla, CEO de Pfizer, jeudi.

‘Il faut faire plus’

Niko Lusiani, conseiller principal chez Oxfam America, se réjouit de l’action des États-Unis, mais appelle à en faire davantage. ‘Grâce à ces 500 millions de doses, nous pouvons vacciner 250 millions de personnes. C’est plus que bienvenu, mais insuffisant si l’on considère les besoins mondiaux’, a-t-il déclaré dans un communiqué.

‘Nous devons évoluer vers une production de vaccins plus distribuée, afin que les fabricants qualifiés du monde entier puissent produire des milliards de doses à faible coût à leurs propres conditions, sans restriction de propriété intellectuelle’, a-t-il ajouté.

Ces nouveaux dons viennent s’ajouter aux 80 millions de doses que Washington s’est déjà engagé à donner d’ici la fin du mois de juin, ainsi qu’aux 2 milliards de dollars de financement réservés au programme COVAX mené par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Gavi, l’Alliance du Vaccin’, a encore ajouté la Maison Blanche.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20