« Les Russes n’ont aucune confiance en leur système de santé, leur vaccin, leur gouvernement »

Par Matthias Bertrand.

La capitale russe vient d’imposer une nouvelle salve de mesures drastiques pour lutter contre la propagation du Covid-19. On ne pourra plus rentrer dans un bar ou un restaurant sans un QR code certifiant un test récent ou la vaccination. Or, les Russes se méfient énormément de leur propre vaccin, nous explique un Belge sur place.

Moscou est longtemps restée une grande exception européenne : la seule capitale où bars et restaurants étaient ouverts sans restriction aucune. Mais le Covid est en train de faire son grand retour dans la vie des Moscovites: face à la forte hausse du nombre de contaminations, le maire de la ville, Sergueï Sobianine, a décidé de réinstaurer des mesures drastiques. Depuis ce mardi, pour être servi dans un restaurant, il faut avoir été vacciné, avoir fait le Covid il y a moins de six mois, ou fournir un test négatif récent.

Pour montrer patte blanche, il faut faire scanner un code QCR prouvant qu’on entre bien dans une de ces catégories, et ceux-ci sont fournis par le gouvernement. Une mesure complexe à mettre en place, et qui ne plait pas, loin s’en faut, aux restaurateurs moscovites. Alors que tous les magasins restent ouverts dans cette ville commerçante et touristique, ils se sentent sacrifiés pour redorer le blason du gouvernement.

Florent partage son temps entre la Belgique et la Russie. Il a suivi les diables à Saint-Pétersbourg au début du mois, et il a depuis rejoint sa compagne à Moscou: « Bars et restaurant, c’est terminé, tout simplement. On peut encore rester en terrasse, du moins jusqu’au 1er juillet, mais il fait dégueulasse ici, on enchaine tempête sur tempête. À moins qu’ils ne changent leur fusil d’épaule pour la seconde moitié du mois de juillet, mon séjour sera moins fun que prévu ! Ou alors il faudra ressortir de Moscou: tenter Tula, Volgograd en train, ou l’Anneau d’Or (NDLR : « Zolotoïe koltso« , les magnifiques villes médiévales entre la Volga et la Kliazma, au nord-est de Moscou). Là-bas ça m’étonnerait qu’ils ferment tout. »

Pour les citoyens russes qui espéraient entamer un premier été paisible, et rentable pour les restaurateurs, ce genre de mesure passe très mal, estime Florent: « En gros ils voient ça comme de l’hypocrisie: leur gouvernement leur disait que tout allait bien, et tant que tout restait ouvert personne ne s’inquiétait trop. Et puis tout d’un coup, le maire prend la décision de tout fermer. Si je passe devant une chaîne de café assez connue, genre salon de thé il n’y a personne dedans, juste trois tables en terrasse alors qu’il fait frais et qu’il pleut. Les plaids sont fournis ! »

« Mais les Russes n’ont aucune confiance dans leur gouvernement, dans leur système de santé ou leur vaccin » poursuit Florent. « Ici, tu peux te faire vacciner n’importe où, mais les Russes y sont complètement rétifs. » Le taux de vaccination du pays reste donc incroyablement bas: 11% seulement de la population. Et les autorités moscovites n’espèrent atteindre les 20% que d’ici la fin de l’année. Une situation très préoccupante, alors que de nombreux étrangers se sont rendus dans le pays pour l’Euro 2021. Florent peut citer trois supporters belges qu’il a croisés, et qui ont tous été testés positif au Covid peu après.

Quant au nombre de décès, il semble très important, avec une estimation de la surmortalité liée au Covid qui atteindrait les 475.000 personnes au début du mois !

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés