Une troisième dose de Pfizer semble inévitable : six mois après la vaccination, l’efficacité baisse fortement

Pfizer va demander aux autorités sanitaires européennes l’autorisation de procéder à une troisième injection de son vaccin contre le coronavirus. Après tout, selon la société, il existe des preuves d’un risque plus élevé de réinfection six mois après la vaccination.

Pourquoi est-ce important ?

Au cours des deux prochaines années, la Belgique est assurée de recevoir 23 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le coronavirus de Pfizer et BioNTech. Une troisième dose de rappel génère des taux d'anticorps cinq à dix fois plus élevés qu'après la deuxième dose.

Le groupe pharmaceutique américain et son partenaire allemand BioNTech ont commencé à concevoir une version de leur vaccin spécifiquement destinée à combattre le variant Delta, hautement infectieux, a déclaré Mikael Dolsten, directeur scientifique de Pfizer. Toutefois, ils ne pensent pas devoir remplacer la version actuelle de leur vaccin déjà livrée ou en cours de livraison.

Pfizer prévoit de demander aux autorités réglementaires européennes et américaines d’approuver une dose de rappel de son vaccin Covid-19 dans le courant du mois. Cette annonce est fondée sur des preuves d’un risque accru de réinfection six mois après la vaccination et en raison de la propagation du variante Delta, aussi plus contagieux.

Baisse d’efficacité en Israël

Selon M. Dolsten, la baisse de l’efficacité du vaccin récemment signalée en Israël était principalement due à des infections chez des personnes vaccinées en janvier ou février. Le ministère de la santé du pays a déclaré que l’efficacité des vaccins dans la prévention de l’infection et de la maladie symptomatique est tombée à 64 % en juin.

« Le vaccin Pfizer est très actif contre le variant Delta », a déclaré M. Dolsten dans une interview. « Mais après six mois », a-t-il ajouté, « il y a probablement un risque de réinfection car les anticorps, comme prévu, diminuent ».

Pfizer n’a pas publié l’ensemble des données israéliennes jeudi, mais a déclaré qu’elles seraient publiées prochainement. M. Dolsten a souligné que les données provenant d’Israël et de Grande-Bretagne suggèrent que le vaccin reste efficace à environ 95 % contre les maladies graves et les hospitalisations, même si les taux d’anticorps diminuent.

23 millions de doses pour la Belgique

Selon M. Dolsten, les premières données issues des études menées par l’entreprise montrent qu’une troisième dose de rappel génère des taux d’anticorps cinq à dix fois plus élevés qu’après la deuxième dose, ce qui laisse penser qu’une troisième dose offrira une protection à long terme.

Il a ajouté que plusieurs pays d’Europe et d’ailleurs ont déjà contacté Pfizer pour discuter des doses de rappel. La Commission européenne a récemment signé un nouveau contrat avec Pfizer et BioNTech pour l’achat de 900 millions de doses supplémentaires de leur vaccin corona. Ils seront livrés au cours de la période 2021-2023. Le contrat prévoit également une option permettant de commander jusqu’à 900 millions de doses supplémentaires du vaccin. Pour les deux prochaines années, la Belgique est assurée de recevoir 23 millions de doses supplémentaires du vaccin corona de Pfizer et BioNTech.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés