Ces ‘pièges à vent’ seraient 5 fois plus efficaces que les éoliennes géantes

La start-up norvégienne Wind Catching Systems entend révolutionner l’éolien offshore grâce à ses systèmes du même nom. Concrètement, il s’agit de gigantesques structures rectangulaires équipées de centaines de mini-turbines.

Cela fait maintenant plusieurs années que l’éolien offshore a le vent en poupe, et son développement devrait encore fortement s’accélérer à l’avenir. En parallèle de cette croissance spectaculaire, la taille des éoliennes a également crû de manière tout aussi impressionnante. De nos jours, les plus grandes hélices peuvent atteindre plus de 200 mètres d’envergure.

Pourtant, ces gigantesques éoliennes ne sont pas exemptes d’inconvénients. Non seulement leur installation en mer nécessite de lourds moyens (bateaux spécialisés, grues imposantes, etc.), mais en plus leur rendement n’est pas toujours optimal. Elles doivent par exemple être ralenties lorsque les vents sont trop forts, au risque de subir des dommages. Sans oublier que ces gigantesques turbines ne sont pas sans danger pour l’environnement dans les zones où les champs sont implantés.

Des avantages…

Pour tenter de résoudre (une partie) de ces problèmes, et peut-être un jour remplacer les éoliennes géantes, Wind Catching Systems a conçu, en collaboration avec le fabricant d’éoliennes Aibel et l’Institute for Energy Technology (IFE), des structures rectangulaires de plus de 300 mètres de haut et munies de centaines de mini-turbines.

Selon la start-up, les avantages seraient multiples:

  • Une efficacité qui serait jusqu’à 5 fois supérieure par rapport aux plus grosses éoliennes offshores existantes. Une seule des structures de Wind Catching pourrait alimenter en électricité quelque 80.000 foyers européens, rapporte le site New Atlas.
  • Les mini-turbines peuvent exploiter efficacement les vents les plus forts, en plus d’être moins fragiles, plus faciles à entretenir et aisément remplaçables.
  • Leur installation, sur une base flottante arrimée au fond de la mer, nécessite beaucoup moins de moyens et s’effectue un peu comme un mécano géant.
  • Malgré leur taille imposante, elles prendraient 5 fois moins de place que les éoliennes géantes.
  • Enfin, Wind Catching affirme que la durée de vie de ses ‘pièges à vent’ serait de 50 ans, soit 20 ans de plus qu’une éolienne conventionnelle.
  • Quant au coût de production, il devrait être plus faible que celui de l’éolien offshore, même s’il sera tout de même plus élevé que son pendant terrestre.
Wind Catching Systems

Mais aussi des inconvénients

Si l’on en croit l’entreprise, les avantages semblent donc nombreux. Mais au moins deux bémols subsistent:

  • D’un point de vue esthétique, les éoliennes offshores (et terrestres) sont loin de faire l’unanimité. Qu’en sera-t-il de ces gigantesques structures rectangulaires, hautes de plusieurs centaines de mètres…?
  • À ce stade, les ‘pièges à vent’ de Wind Catching ne semblent certainement pas moins problématiques pour la faune et la flore maritime que les éoliennes géantes.

Pour aller plus loin:

Plus
My following

Bois Sauvage vote contre la vente d’Engineered Foams de Recticel

29/11/2021 17:32

(ABM FN) Compagnie du Bois Sauvage votera lundi prochain contre la vente de la division Engineered Foams de Recticel à Carpenter. C’est ce qu’a annoncé la holding lundi soir.

Lundi 6 décembre, une assemblée extraordinaire des actionnaires se tiendra pour voter sur le projet de Recticel de vendre la division Engineered Foams aux Américains pour 656 millions d'euros.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20