Apple s’engage à plus de confidentialité… Sauf en Chine

Apple-CEO Tim Cook – foto: Pavlo Gonchar / SOPA Images/Sipa USA/Isopix

Apple a annoncé le lancement de ‘Private Relay’, un service qui permet de crypter et d’invisibiliser tout le trafic internet qui passe par votre ordinateur. Mais plusieurs pays, dont la Chine, ne pourront pas profiter des nouvelles options de confidentialité.

La Worldwide Developers Conference (WWDC), la conférence annuelle d’Apple pour les développeurs, a eu lieu ce lundi. La société a dévoilé le nouveau service appelé iCloud+, dont l’une des fonctionnalités incluses est ‘Private Relay’.

Protection des données

Cette fonctionnalité crypte le trafic Internet sur les appareils Apple. Cela signifie que personne ne peut accéder aux données envoyées et reçues entre l’utilisateur et le site internet.

Comment fonctionne le relais privé d’Apple? Toutes les actions en ligne réalisées par un utilisateur passent par deux relais internet distincts. Lorsque l’utilisateur navigue sur internet avec Safari, les données sont envoyées sur les deux serveurs pour masquer l’identité de l’utilisateur et les sites Web qu’il visite. Par conséquent, ni Apple, ni l’opérateur, ni n’importe quel autre utilisateur ne peut avoir accès à ces données.

La fonction Private Relay envoie d’abord le trafic Web vers un serveur Apple, où il est dépouillé de son adresse IP. De là, Apple transfère le trafic vers un second serveur exploité par un tiers, qui attribue à l’utilisateur une adresse IP temporaire et envoie ainsi les données anonymisées vers le site Web de destination.

C’est donc une société tierce qui participera au travail du Private Relay. Mais à l’heure actuelle, le nom de cette entreprise n’a pas encore été divulgué. La fonctionnalité ne sera probablement pas disponible au public avant la fin de l’année.

La nouvelle fonctionnalité de confidentialité ressemble un peu à un VPN, un réseau privé virtuel. Les utilisateurs pourront par exemple acheminer leur trafic Internet via un serveur ailleurs dans le monde afin de masquer leurs activités de navigation.

Pas pour la Chine, la Biélorussie, l’Arabie saoudite…

Plusieurs pays, qui ne prennent pas vraiment au sérieux la question de la vie privée, n’auront pas accès à Private Relay. La Chine, l’un des marchés les plus importants pour Apple, fait partie de ces pays. Il en va de même pour la Biélorussie, la Colombie, l’Égypte, le Kazakhstan, l’Arabie saoudite, l’Afrique du Sud, le Turkménistan, l’Ouganda et les Philippines, a déclaré Apple à l’agence de presse Reuters.

Selon la société américaine, il est impossible de proposer un tel produit à cause des lois locales. En 2017, la société avait déjà supprimé un certain nombre de services VPN de son App Store chinois pour se conformer aux réglementations locales.

En savoir plus: