Voler ne sera plus jamais pareil: 6 nouvelles règles lors de votre prochain vol

(EPA-EFE/DIEGO AZUBEL)

Alors que la clarté se fait petit à petit sur l’organisation des restaurants et des hôtels dans l’ère post-corona, pour le secteur aérien, le flou est encore total. D’autant plus que l’ouverture des frontières nationales – même au sein de l’Union européenne – n’est pas encore à l’ordre du jour.

Selon le secrétaire d’Etat américain au Trésor, Steven Mnuchin, il est probable que les vols internationaux ne décollent plus avant 2021. Lors d’une interview avec Fox Business, il demandait à ses compatriotes de privilégier le tourisme intérieur. Les voyages d’affaires pourraient reprendre sur une ‘base limitée’.

Selon les estimations, il faudra entre 18 mois et 8 ans avant que le secteur aérien ne puisse se remettre totalement de cette crise. Que ce soit les plus optimistes ou les plus pessimistes qui se concrétisent, nul doute que l’aviation va encore être confrontée à 12 mois extrêmement difficiles.

Plus jamais pareil

Actuellement, l’industrie aéronautique estime les pertes pour l’année 2020 à 314 milliards de dollars. La principale cause: 90% du trafic aérien est paralysé pendant la pandémie. Prendre l’avion sera par la suite une expérience encore plus stressante qu’auparavant.

Car le prochain voyage en avion ne ressemblera en rien à ce qu’on a connu jusqu’ici. La question n’est au fond pas tant de savoir si nous voulons voyager, mais plutôt si nous en avons la possibilité et dans quelles conditions. Tant qu’il n’y a pas de vaccin ni de traitement, l’obligation d’avoir un passeport d’immunité semble de plus en plus probable.

Une procédure d’enregistrement plus longue

De nouvelles procédures vont allonger considérablement le processus d’enregistrement, de l’arrivée à l’aéroport avec l’enregistrement des bagages à la sécurité avant l’embarquement. Après le 11 septembre 2001, les compagnies aérienne et les responsables du trafic aérien ont imposé un contrôle strict des passagers dans les aéroports. Aujourd’hui, les spécialistes sont convaincus que ces procédures seront à nouveau renforcées.

Il faudra alors voir comment les voyageurs vont réagir à ces mesures de sécurité plus drastiques et s’ils accepteront toujours de voler dans ces conditions.

Optimisation de l’espace

Une option pour augmenter la sécurité sanitaire serait de laisser le siège central inoccupé en classe économique. L’idée circule depuis plus d’une semaine mais est loin de plaire aux compagnies aériennes.

‘Nous n’avons pas travailler pendant 40 ans dans le but de démocratiser le transport aérien pour maintenant le rendre inabordable. Allons-nous vraiment augmenter les prix de 30%?’, s’est exclamé Alexandre De Juniac, président de l’IATA (International Air Transport Association), dans une interview accordée à la chaîne française BFM Business. Il prévoit comme nouvelles mesures le port obligatoire du masque, le contrôle de la température avant l’embarquement et des repas à bords entièrement emballés.

Dans son rapport The Rise of Sanitized Travel, le consultant en aviation, SimpliFlying, donne un tout autre point de vue. Les masques et la distanciation sociale ne sont qu’un début…

6 nouvelles mesures potentielles

1. Heure d’arrivée

Les voyageurs devront s’enregistrer au moins 4 heures avant le décollage. Ils ne pourront entrer dans l’aéroport seulement après que leurs bagages aient traversé un ‘tunnel de décontamination’. Leur température sera également mesurée.

2. Carte d’embarquement

Les passagers devront eux-mêmes scanner le code barre qu’ils auront reçu sur leur téléphone pour avoir leur carte d’embarquement. Le personnel restera en sécurité derrière une vitre en plexiglas. Il pourra aussi désinfecter les sacs qui partent en cabine et y apposer une étiquette.

3. Contrôle médical

Les voyageurs devront se conformer à un court examen médical. La température, entre autres, sera contrôlée. Certaines compagnies organisent déjà des tests sanguins avant d’autoriser un passager à prendre l’avion.

4. Bagages

Tous les bagages seront désinfectés lorsqu’ils passeront la sécurité. Seuls les sacs à mains, les sacs à dos et les pochettes d’ordinateurs seront autorisés. Les bagages ‘à main’ devront aller dans la soute. Les compagnies proposeront aussi des sacs ‘sanitaires’ pour y mettre ses affaires personnels.

EPA-EFE/DIEGO AZUBEL

5. Attente

Tous les passagers devront attendre près de la porte d’embarcation au moins une heure avant le décollage. Les distances de sécurité devront être respectée à tout moment. Chaque passager recevra un notification sur son téléphone pour l’informer qu’il peut embarquer. Fini donc les longues files devant le guichet d’embarquement.

6. A bord de l’avion

Les passagers recevront des lingettes pour désinfecter leur siège et leur tablette. Le personnel de nettoyage pourra aussi passer un coup de désinfectant dans l’avion pendant le vol. La distribution de magazine et d’écrans tactiles sont du passé. Il faudra utiliser ses propres équipements.