Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 03 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Devrez-vous bientôt être vaccinés pour pouvoir monter dans un avion?

Logo Business AM
Crise du coronavirus

27/02/2020 | Dominique Dewitte | 4 min de lecture

Le coronavirus oblige le personnel de bord à porter des masques et des gants lors de voyages vers ou en provenance de la Chine. (Isopix)

En 2006, une équipe de chercheurs de l’Université d’Harvard est arrivée à une conclusion intéressante. Après l’arrêt complet du trafic aérien en Amérique à la suite du 11 septembre 2001, on a constaté que la saison de la grippe avait été ralentie. La propagation de la maladie s’est de nouveau intensifiée lorsque le trafic aérien a repris son rythme normal.

Difficile de trouver un appareil qui permet de répandre un virus plus rapidement qu’un avion de ligne. Ces derniers jours, le Covid-19 a été transporté par les airs depuis la Chine vers d’autres pays. Par conséquent, des appels ont été lancés pour obliger les passagers qui voyagent en avion à se faire vacciner.

Le coronavirus n’est pas la seule maladie à pouvoir facilement se transmettre par les airs. Il y a aussi l’hépatite A, la grippe, la rougeole, la tuberculose, la diphtérie et bien d’autres. Rien qu’aux États-Unis, 2,5 millions de personnes prennent l’avion chaque jour. Ils inspirent et expirent le même air et utilisent les mêmes toilettes. Il n’y a aucun doute que ces contacts dans un environnement restreint aident le virus à se propager. Par exemple, une personne infectée par le SRAS a déjà contaminé 16 autres personnes dans un avion. 

Obliger la vaccination?

Les gouvernements réfléchissent donc à obliger les passagers de vols commerciaux à être vacciné contre le Covid-19 dans le futur. Il faut cependant d’abord attendre que ce vaccin soit trouvé. Aux États-Unis, le gouvernement pourrait aussi imposer quelque chose dans le même style. Après le 11 septembre 2001, il a été ajouté à la Constitution que le gouvernement fédéral est compétent pour réguler ‘les canaux qui permettent le commerce entre les différents États’. Et cela inclut aussi l’aviation.

Que faire avec les anti-vaccins?

Il y a alors un problème avec les anti-vaccins, les personnes qui pour une raison ou une autre s’opposent à la vaccination en général. Plus tôt cette année, cette philosophie a conduit à des épidémies de rougeole dans l’État de Washington et en Ukraine. Pour rappel, la rougeole peut toucher le cerveau ou provoquer une pneumonie et on peut donc en mourir. En Europe, des centaines de personnes en sont mortes l’année passée. La maladie avait pourtant presque disparu de nos régions.

La justice américaine a déclaré que la vaccination est dans l’intérêt de tous. L’Allemagne a déjà un projet de loi tout prêt pour obliger les parents à faire vacciner leur enfant contre la rougeole. Ces obligations existent déjà en France et en Italie. En Belgique, elles ne sont pas envisagées pour le moment. 

Les aéroports et les avions sont la clé pour freiner la propagation de maladies. Aucun autre endroit n’a un impact aussi important. Peut-être que le Covid-19 est l’amorce nécessaire pour étendre les obligations de vaccination déjà existantes.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks