Coronavirus: les bourses européennes résistent, des compagnies aériennes ‘en danger’

Des policiers devant l’hôtel de Tenerife mis en quarantaine. – Isopix

Le coronavirus se rapproche de nos frontières. À Tenerife, des Belges doivent rester cloîtrés en quarantaine pendant deux semaines dans un hôtel. Voici les derniers développements de l’épidémie de covid-19 et ses conséquences.

  • La bourse de New York a ouvert en hausse ce mercredi. Une petite reprise semble se dessiner après les lourdes pertes de ces derniers jours. Le Bel20 a également bien résisté, terminant la séance d’aujourd’hui dans le vert (+0,05%).
  • L’organisation patronale flamande a demandé aux autorités de mettre en place une ligne d’assistance téléphonique pour les entreprises, afin qu’elles puissent poser leurs questions. ‘Les entreprises ne savent pas clairement comment elles doivent faire face à une éventuelle contamination, par exemple qui elles doivent informer’, estime le président du Voka, Hans Maertens.
  • Un premier cas en Amérique du Sud: un Brésilien de 61 ans, qui a récemment voyagé dans le nord de l’Italie, a été infecté par le coronavirus.
  • Pour la première fois, le nombre d’infections en une journée a été plus élevé en dehors de la Chine que dans le pays lui-même, selon l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS indique également que l’augmentation des infections est ‘très préoccupante’, sans parler pour autant de pandémie à l’heure actuelle. Le confinement est toujours possible, estime le directeur de l’organisation.
  • En France, un homme de 60 ans est mort à Paris. En Picardie, un homme de 47 ans atteint du virus est dans un état critique. Un nouveau patient a également été signalé en Alsace.
  • En Lombardie, dans le nord de l’Italie, où le virus s’est rapidement propagé le week-end dernier, le nombre d’infections continue d’augmenter. Le nombre de morts s’élève maintenant à 12.
  • Par ailleurs, plusieurs pays européens ont signalé des infections de personnes étant passées par la région italienne, notamment la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Croatie, la France et l’Espagne.
  • À Ténériffe, une centaine de Belges sont toujours bloqués dans un hôtel mis en quarantaine. Ils doivent passer deux semaines en isolement, par précaution.
  • Enfin, certaines compagnies aériennes ‘sont en danger’ en raison des baisses de réservations ‘absolument considérables’, selon Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata, l’association internationale du transport aérien. L’Iata a estimé le 21 février que l’épidémie pourrait entraîner un manque à gagner de près de 30 milliards de dollars pour les compagnies aériennes en 2020.

Lire aussi: