Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Trump retourne en campagne, mais son test négatif au Covid-19 ne convainc pas les médecins

Logo Business AM
Biden vs Trump

13/10/2020 | Olivier Daelen | 6 min de lecture

Donald Trump a tenu son premier meeting post-Covid lundi à Orlando - EPA

Lundi, Donald Trump a fait un retour triomphal sur scène. Le président américain, déjà rétabli de son infection au Covid-19, a tout donné pour paraître en grande forme lors de son meeting organisé à Orlando. Toutefois, le test qui lui a permis de reprendre sa campagne si rapidement n’est pas jugé comme très fiable.

‘Ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant… que j’irais bien marcher dans la foule. J’embrasserais tout le monde, aussi bien les hommes que les belles femmes. Je vous donnerais un gros bisou bien baveux’, a lancé Donald Trump à ses fans floridiens d’Orlando. Des partisans agglutinés les uns aux autres qui, pour la plupart, ne portaient pas de masque ou le portaient mal.

Deux heures avant le meeting, la Maison-Blanche publiait une lettre dans laquelle le médecin du président américain assurait que celui-ci avait été testé négatif au Covid-19. Douze jours (dont trois passés à l’hôpital) après avoir été testé positif, Trump était donc en mesure de retourner en campagne. Sans risquer d’abîmer sa santé, ni de contaminer d’autres personnes. Une nouvelle qui tombait à pic.

Un test ‘insuffisant’

Le rétablissement éclair de Donald Trump a été permis par l’administration d’un cocktail pharmaceutique détonnant. ‘Il a été testé négatif plusieurs jours de suite en utilisant (le test) Abbott BinaxNOW’, a indiqué le médecin de la Maison-Blanche Sean Conley.

Mais le test Abbott ne convainc pas tout le monde. Celui-ci consiste en un dépistage par écouvillonnage nasal. Rapide, il donne un résultat en à peine quinze minutes. Cependant, ces tests antigéniques sont considérés comme moins fiables que les tests moléculaires (PCR).

La Food and Drug Administration (principale autorité sanitaire américaine) autorise le test Abbott dans des situations urgentes. Mais elle a déjà averti : le risque de manquer une infection au Covid-19 est plus élevé avec ce type de dépistage.

‘Des résultats négatifs n’excluent pas une infection à Sars-Cov-2 et ne devraient pas être utilisés comme seule base pour les décisions de traitement ou de gestion des patients, y compris les décisions de contrôle de l’infection’, mettait en garde la FDA en août à propos du test Abbott.

Le communiqué de la Maison-Blanche indique toutefois que d’autres indicateurs ont été utilisés pour mesurer l’état de de santé de Donald Trump. Ce qui a permis aux médecins de conclure que le président américain était négatif au Covid-19 et qu’il n’était plus contagieux.

Les médecins demandent des détails

Plusieurs médecins ont élevé la voix. Pour eux, les informations communiquées par la Maison-Blanche sont insuffisantes. Et si elles sont insuffisantes, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.

Megan Ranney, médecin urgentiste et chercheuse à la Brown University, a rappelé que le test Abbott ne devait pas servir à tirer des conclusions sur la sortie d’isolement des malades. ‘Ils sélectionnent des tests qui leur permettent de faire en sorte qu’il soit considéré comme non-contagieux’, s’est-elle inquiétée auprès de BuzzFeed News.

La Maison-Blanche n’a pas révélé les jours lors desquels le président américain avait passé ses tests Abbott. Sean Conley a tout de même indiqué que Donald Trump avait bien passé un test PCR, mais il n’en a pas donné les détails. Pour Megan Ranley, ces informations sont pourtant capitales : elle aimerait connaître le seuil de cycle utilisé pour déterminer que le président américain est négatif. ‘Une petite quantité de virus ne signifie pas l’absence du virus’, a-t-elle rappelé.

‘Nous voulons connaître les informations relatives à son test PCR. Ce sont ces informations qui nous intéressent’, a embrayé Krutika Kuppalli, professeur adjoint de médecine à l’université de Caroline du Sud.

Enfin, de nombreux médecins ont rappelé les recommandations des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Ceux-ci préconisent un isolement minimal de dix jours après l’apparition des premiers symptômes. Une mesure qui doit être étalée à vingt jours dans les cas graves. Trump a commencé à développer des symptômes il y a une douzaine de jours. Pourtant, son équipe médicale et lui l’assurent : il n’est plus contagieux.

Donald Trump a conclu son meeting en se trémoussant sur YMCA

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    40.388.802
  • Nombre
    de décès
    1.118.083
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    230.480
  • Nombre
    de décès
    10.443
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour