Une commission indépendante, inspirée de celle des attentats du 11 septembre, va enquêter sur les émeutes du Capitole

Dans le clan démocrate, Nancy Pelosi est l’une des plus ferventes partisanes de l’enclenchement d’une procédure d’impeachment à l’encontre de Donald Trump – Isopix

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déclaré que le Congrès allait créer une commission ‘extérieure et indépendante’ pour enquêter sur les violences perpétrées le 6 janvier dernier au Capitole. 

‘Nous devons découvrir la vérité sur la façon dont cela s’est passé’, a déclaré Nancy Pelosi, dans une lettre envoyée aux représentants démocrates de la Chambre. 

Les démocrates (et quelques républicains) se sont effet montrés favorables à l’ouverture d’une enquête indépendante. Ce qui signifie que les membres de la Commission ne seront pas des élus fédéraux. 

L’enquête sera inspirée de celle mise en place pour expliquer les manquements sous-jacents des attentats du 11 septembre 2001.  La commission se penchera aussi ‘sur l’interférence avec le transfert pacifique du pouvoir, notamment en lien avec la préparation et la réponse de la police du Capitole et des autres forces de l’ordre fédérales, étatiques et locales dans la région nationale du Capitole’.

La commission‘ rédigera ensuite son propre rapport’, a-t-elle ajouté. Nancy Pelosi a également déclaré que le Congrès devrait allouer des fonds supplémentaires pour garantir la sécurité des membres du Capitole.

L’assaut du Capitole fera aussi l’objet d’un examen commun de deux comités du Sénat, l’un consacré aux règles et à l’administration, l’autre à la sécurité intérieure et aux affaires gouvernementales.

‘La pertinence d’un tel processus’

‘Le constat préliminaire dressé par le général à la retraite Russel Honoré, mandaté pour évaluer les besoins sécuritaires du Congrès après les événements du 6 janvier, prouvent la pertinence d’un tel processus’, a ajouté Nancy Pelosi. 

Le 13 février, Donald Trump a été acquitté par le Sénat au terme d’un second procès en destitution. Le républicain avait cette fois été accusé d’’incitation à l’insurrection ‘. Pour condamner Trump, les démocrates devaient obtenir une majorité des deux tiers, et donc obtenir les votes de 17 républicains. Mais seulement 7 d’entre eux ont finalement voté en ce sens.  Cet acquittement autorise légalement Donald Trump à se représenter aux élections de 2024.