‘Make America Great Again ne fait que commencer’: le Sénat américain acquitte Trump pour la seconde fois

L’ancien président des États-Unis, Donald Trump, a été acquitté samedi par le Sénat dans le cadre de son deuxième procès en destitution. Pour obtenir une majorité des deux tiers et faire condamner Trump, 17 voix républicaines étaient nécessaires. Mais seulement 7 républicains ont finalement voté en ce sens aux côtés des 50 sénateurs démocrates. Donald Trump était accusé d’avoir incité à la violence les émeutiers du Capitole, le 6 janvier dernier.

Mitch McConnell, qui était le leader du Sénat durant le mandat de Trump, a voté contre la destitution, mais il a néanmoins tenu des propos sévères à l’égard de son ancien patron. ‘Trump est factuellement et moralement responsable de ce qui s’est passé le 6 janvier (au Capitole) ; cela ne fait aucun doute.’

Le fait qu’il ait toujours voté contre l’impeachment en dit cependant long sur la boussole morale de McConnell et de certains de ses collègues républicains. L’ancien leader du Sénat a défendu sa position en soulignant de supposées incohérences de la jurisprudence américaine. ‘Je suis convaincu que l’impeachment est un moyen de destituer quelqu’un, mais nous n’avons plus ce pouvoir car Trump n’est plus président’, a-t-il déclaré.

Samedi, le vote est intervenu plus tôt que prévu. En début de journée, il avait été convenu d’appeler des témoins, ce qui aurait pu prolonger le processus pendant encore plusieurs jours, voire semaines. Mais ce plan a été abandonné in extremis et le vote a finalement eu lieu.

Donald Trump a réagi à l’annonce dans son style bien personnel. Il a répété qu’il avait été victime de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire américaine. Malgré le fait que jamais un président en exercice n’avait gagné plus de voix que lui.

‘MAGA ne fait que commencer’

‘MAGA (Make America Great Again, ndlr) ne fait que commencer’, a assuré l’ex-président américain, qui a promis de partager beaucoup d’informations avec ses partisans dans les semaines à venir. Donald Trump semble n’avoir pratiquement rien perdu de son influence sur le parti républicain.

S’il avait été condamné, un vote à la majorité simple aurait pu l’empêcher de se présenter à l’avenir aux élections présidentielles. Cette voie lui est désormais totalement ouverte.

Toujours est-il que Donald Trump est devenu le premier président américain de l’histoire à avoir été mis en accusation à deux reprises dans le cadre d’une procédure d’impeachment. Et il a été acquitté à deux reprises. Pour rappel, l’enquête sur la Russie, menée par le procureur spécial Robert Muller, avait également débouché sur des preuves insuffisantes aux yeux des sénateurs (républicains).

Lire aussi: