Impeachment: les Républicains serrent finalement les rangs autour de Trump

Isopix

Lors d’un vote de procédure, 45 des 50 sénateurs républicains se sont prononcés contre l’ouverture d’un procès en destitution, arguant que le Sénat ne peut pas juger un ex-président. Cela montre qu’il est très peu probable que Donald Trump soit en fin de compte condamné pour son rôle dans la prise d’assaut du Capitole.

Seuls cinq Républicains ont voté aux côtés du groupe démocrate au Sénat américain pour permettre le lancement de la procédure en destitution.

L’avenir politique en jeu

Donald Trump est en effet sous le coup d’un second procès en destitution pour avoir incité une foule de partisans à prendre d’assaut le Capitole, dans une tentative ratée de forcer le Congrès à annuler la victoire électorale de Joe Biden. S’il devait être reconnu coupable, l’ex-président perdrait tous ses droits à briguer un nouveau mandat public.

Après ces émeutes sans précédent, qui ont fait cinq morts, de nombreux politiciens républicains ont semblé à ce point indignés que, pendant un certain temps, il paraissait possible que le parti conservateur se retourne contre son turbulent chef de file.

Même le numéro deux du parti républicain, Mitch McConnell, a laissé la porte ouverte à une condamnation de Trump. Lors de son dernier jour en tant que leader du Sénat, il avait déclaré que la bande de partisans du désormais ex-président avait été ‘nourrie de mensonges’ et ‘incitée par le président’ avant les émeutes du 6 janvier.

Indignés?

Mais la plupart des ‘indignés’ ont donc apparemment déjà retourné leur veste. Mitch McConnell a également voté en faveur de l’annulation de la procédure, déclarant qu’il serait ‘inconstitutionnel’ de condamner un président sortant via une procédure en destitution.

Comme une condamnation requiert une majorité des deux tiers, et donc recueillir le soutien de 17 Républicains dissidents, il est d’ores et déjà clair que Donald Trump n’a pas grand-chose à craindre de son deuxième procès en destitution.

Le procès débutera néanmoins dans la semaine du 8 février.