Redevenu simple citoyen, voici les affaires qui pèsent sur Donald Trump

Donald Trump – isopix

Dans le passé, la chance a plutôt souri à Donald Trump. Le républicain a fait fortune et a remporté la présidentielle de 2016, contre toute attente à l’époque. Il a également survécu à deux divorces, 6 faillites, au Covid-19, à 25 accusations pour harcèlement et agression à caractère sexuel et à plusieurs procès. Mais aujourd’hui, démis de ses fonctions, il s’expose à de nombreuses poursuites.  

Hier, Donald Trump a été officiellement démis de ses fonctions de président. Il n’est désormais plus protégé par l’immunité présidentielle. Alors que la pile de dossiers à son encontre est bien épaisse, une dizaine de poursuites civiles et pénales à son encontre ou contre la Trump Corporation l’attend au tournant.

Depuis peu, l’ex- président semble en effet entraîné dans une spirale sans fin : sa défaite aux élections, des recours auprès des tribunaux qui n’ont pas abouti, des partenaires commerciaux qui lui fond faux-bond, des procédures de destitution suite aux violences du Capitole, …

Selon l’historien Michael Besch, qui s’est confié au New Yorker, ‘peu de personnes ont su se soustraire aux conséquences de leurs actes de manière aussi astucieuse que Trump ne l’a fait. Mais cette course à la chance pourrait bien toucher à sa fin’. 

Fraudes, malversations, agressions sexuelles, dettes…

La liste des infractions est longue et il serait impossible de citer tous les procès intentés à l’encontre de Donald Trump, même si on en retiendra tout de même quelques-uns.

Lire aussi : Quel avenir pour le trumpisme? Les scénarios envisagés

  • Au-delà des accusations de fraudes et de malversations à son encontre, Summer ZervosE. Jean Caroll et bien d’autres femmes ont déposé plainte contre le président pour agression ou harcèlement sexuel. Des documents judiciaires rendus publics prouvent également qu’il aurait tenté d’acheter le silence de Stormy Daniels, une actrice porno avec qui il aurait eu une liaison. 
  • Selon le New York Times, Donald Trump est également en litige depuis dix ans avec l’Internal Revenue Service (IRS), l’administration fiscale américaine, sur la légitimité d’un remboursement d’impôts de 72,9 millions de dollars qu’il a demandé et reçu après avoir déclaré d’énormes pertes. Un jugement défavorable pourrait lui coûter plus de 100 millions de dollars.

Des plaintes en cascade

Comment Donald Trump pourrait-il s’en sortir? S’il devait effectuer des transactions pour clore ces dossiers ‘à l’amiable’, cela lui coûterait des centaines de millions de dollars, et visiblement, il n’en a plus les moyens. La piste de la grâce, elle non plus, ne s’est jamais confirmée, rien de surprenant après l’assaut du 6 janvier dernier.

Aujourd’hui, l’ex-président est dans ses petits souliers. Deux des enquêtes en cours  à son sujet sont aussi menées par des puissants représentants des forces de l’ordre de l’État et de la ville de New York : Cyrus Vance, Jr, le procureur du district de Manhattan, et Letitia James, le procureur général de New York. Ils enquêtent tous les deux sur Trump dans le cadre de dossiers portant sur les pratiques commerciales de Trump avant 2016. Et là encore, cela pourrait faire mal…

Se rajoute à ces dossiers, la procédure en destitution au Sénat, dont le procès s’ouvrira le 8 février prochain.

Quelle que soit l’issue, il est en tous les cas fort probable que cette fois, la chance lui joue un mauvais tour…

Lire aussi: