Comment sa présidence et le coronavirus ont affecté l’empire financier de Trump

L’hôtel « Las Vegas Trump » a subi une importante baisse de revenus en 2020 – Unsplash

Avant de s’installer à la Maison Blanche, Donald Trump était surtout un magnat de l’immobilier. Possédant des hôtels aux quatre coins des États-Unis, le désormais ex-président était (et est toujours) à la tête d’une fortune colossale. Mais ces derniers mois, son empire financier a pris du plomb dans l’aile. La faute, évidemment, à la pandémie de coronavirus.

Crise sanitaire oblige, les hôtels ont vu leurs chiffres de fréquentation s’effondrer en 2020. Et ceux de Donald Trump n’ont pas échappé à la règle. Dans le tout récent rapport de divulgation financière présidentielle du Bureau américain de l’éthique gouvernementale (U.S. Office of Government Ethics), on s’aperçoit que l’ancien président américain a subi une lourde chute de ses revenus issus de l’immobilier.

En 2020, les revenus du Trump International Hotel Washington D.C. ont été de 15,1 millions de dollars. Un an plus tôt, ils s’étaient élevés à … 44 millions de dollars. À Las Vegas, les revenus de l’hôtel de Trump sont passés de 23,3 à 9,2 millions de dollars. Quant à son établissement de Miami, ses recettes ont chuté de 77 à 44 millions de dollars.

L’ancien président des États-Unis ne possède pas que des hôtels. Il détient également des terrains de golf. Ceux situés au Royaume-Uni et en Irlande ont vu leurs revenus diminuer de deux tiers, révèle Bloomberg.

Si Donald Trump a vu la grande majorité de ses propriétés lui rapporter bien moins d’argent qu’auparavant, sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, a continué de bien se porter. Les recettes du club ont même légèrement augmenté en 2020, passant de 21,4 à 24,2 millions de dollars. Rappelons que c’est là qu’il s’est rendu ce mercredi, lors de son départ de la Maison Blanche.

16% de sa fortune s’est évaporée

Les revenus globaux du magnat de l’immobilier ont sévèrement chuté. Sur l’année 2020 et les 20 premiers jours de 2021, Trump a empoché entre 273 et 308 millions de dollars. Or, en 2017, lors de sa première déclaration financière présidentielle, le républicain avait déclaré avoir gagné 528,9 millions de dollars sur 15 mois et demi.

Cependant, Trump peut toujours se reposer sur une immense fortune. D’après l’indice des milliardaires de Bloomberg, celle-ci s’élève à 2,5 milliards de dollars. Durant son mandat présidentiel, il aurait toutefois perdu environ 500 millions de dollars.

Notons enfin que de nombreuses propriétés de Trump sont criblées de dettes. Au total, celles-ci s’élèvent à plus d’un milliard d’euros. Plus d’un tiers d’entre elles sont garanties par Trump en personne. La plupart arriveront à échéance au cours des trois prochaines années.

Dernier détail: Trump a accepté des cadeaux à hauteur de 40.000 dollars lors de la dernière année de son mandat. Les plus onéreux lui ont été offerts par Boeing, Apple et Ford Motor.