Trump n’est plus le bienvenu en Floride: ses voisins intentent une action en justice pour qu’il aille ‘vivre ailleurs’

Crédit: ispoix

Bientôt démis de ses fonctions, Donald Trump devra quitter la Maison-Blanche au mois de janvier. Alors qu’il a annoncé vouloir s’installer dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, ses voisins s’y opposent fermement : ils ont adressé une lettre aux autorités de Palm Beach et aux services secrets américains, invoquant un accord signé par Trump en 1993. 

La famille DeMoss coulait des jours paisibles au soleil, jusqu’à ce qu’elle apprenne que le président envisage de venir se réinstaller à côté de chez elle. D’après le Washington Post, les voisins de Donald Trump auraient entamé une action en justice pour empêcher le républicain de vivre à Mar-a-Lago de façon permanente. 

Ils ont adressé un courrier – rédigé par leur avocat- aux autorités de Palm Beach et aux services secrets américains, stipulant qu’il valait mieux éviter ‘une situation embarrassante’, dans laquelle un ancien président devrait être expulsé. 

La résidence de Donald Trump à Mar-a-Lago, en Floride. Crédit: Isopix.

En cause, un accord signé par le président en 1993, actant la conversion de la résidence de Trump en club privé. Selon les termes de cet accord, aucun invité – y compris le président- n’est autorisé à séjourner dans le club pendant plus de ‘trois périodes de sept jours’ de façon non consécutive et cela, sur une année. Trump ne pourrait donc pas vivre de façon permanente dans cette résidence.

La lettre des voisins du président suggère donc de rappeler à Donald Trump les contours de cet accord pour lui éviter une expulsion, l’invitant à aller ‘vivre ailleurs’.

Le luxueux complexe de Mar-a-Lago, surnommé la ‘Maison- Blanche d’hiver’, est l’une de résidences favorites du président. L’an dernier, Donald Trump avait fait le choix de transférer sa résidence principale – initialement à New York- à Mar-a-Lago. Plusieurs travaux de rénovation y auraient déjà été effectués en prévision de son installation.