Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

‘Guerre civile’ et ‘stock de munitions’: les menaces des Proud Boys pour faire gagner Trump

Logo Business AM
Biden vs Trump

12/10/2020 | Olivier Daelen | 6 min de lecture

Isopix

Les Proud Boys, groupuscule nationaliste d’extrême droite, sont prêts à tout pour faire réélire Donald Trump. Dans une vidéo, l’un d’eux a intimé le peuple américain à faire des provisions de munitions.

Dans la course à la présidentielle américaine, Donald Trump peut compter sur l’indéfectible soutien des Proud Boys. Ce groupuscule d’extrême droite le supporte corps et âme. Et l’expression ne semble pas exagérée.

Dans une interview vidéo réalisée par le blogueur Walter Masterson lors d’un rassemblement pro-Trump à Staten Island (New York), un partisan des Proud Boys a clairement proféré des menaces à l’encontre de la population américaine.

Après avoir décrit les Proud Boys comme ‘non bagarreurs’, l’homme a tenu un discours inquiétant.

‘Nous sommes là, nous sommes comme les Marines. Nous serons les premiers à y aller’, a-t-il assuré.

Trump ne les a pas découragés…

Lors du premier débat présidentiel, Donald Trump n’avait pas condamné les suprémacistes blancs et groupuscules d’extrême droite qui le soutenaient. Il avait même répondu que quelqu’un devait ‘faire quelque chose pour contrer les antifa et l’extrême gauche’. ‘Restez en retrait et soyez prêts’, leur avait-il lancé.

Des mots qui ont visiblement eu le don de pousser les Proud Boys vers un discours encore plus violent. L’individu interrogé par Masterson considère que Trump leur a dit ‘d’attendre ses ordres’. ‘Et c’est exactement ce que nous attendons’, a-t-il ajouté.

L’homme est ensuite allé encore plus loin : ‘Si Trump n’est pas réélu, il y aura des émeutes. S’il ne se fait pas élire, vous allez voir une guerre civile.’ Avant de conclure avec la même rhétorique guerrière : ‘Mes conseils à tout le monde : faites le plein de munitions et prenez vos armes’.

Après avoir publié cette vidéo, Masterson a indiqué que le ‘Proud Boy’ était totalement conscient qu’il était filmé et que son discours serait rendu public.

‘Il était d’accord, il savait qu’il était filmé et a également signé une décharge. Il nous a demandé d’éteindre les caméras pendant d’autres parties de l’interview et nous avons accepté’, a précisé le blogueur.

This is my interview with a PROUD BOY.He was very open, he knew he was on camera and signed a release form as well. He had asked us to turn the cameras off during other parts of the convo and we obliged. #proudboys #donaldtrump #bidenharris2020

Geplaatst door Walter Masterson op Dinsdag 6 oktober 2020

… avant de finalement les condamner

Après le premier débat présidentiel, les propos de Trump avaient suscité un tollé. Il faut dire que les Proud Boys sont classés par le FBI comme un ‘groupe extrémiste ayant des liens avec le suprémacisme blanc’.

Face au torrent de critiques, le président des États-Unis avait fini par condamner les Proud Boys.

‘Je l’ai dit plusieurs fois’, a-t-il déclaré sur Fox News deux jours après le premier débat présidentiel. ‘Laissez-moi être clair encore une fois : je condamne le KKK. Je condamne tous les suprémacistes blancs. Je condamne les Proud Boys. Je ne connais pas grand-chose sur les Proud Boys, presque rien, mais je condamne cela.’

Cette mise au point ne semble toutefois pas avoir calmé les ardeurs des Proud Boys…

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    40.388.802
  • Nombre
    de décès
    1.118.083
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    230.480
  • Nombre
    de décès
    10.443
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour