Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Trump, euphorique depuis sa sortie de l’hôpital: et si c’était la dexaméthasone qui parlait ?

Logo Business AM
Crise du coronavirus

08/10/2020 | Kathy De Schrijver | 6 min de lecture

Lors de son séjour à l’hôpital, le président américain Donald Trump a reçu un cocktail de médicaments pour le soulager et l’aider à guérir plus vite. Parmi les différences substances administrées, on retrouve la dexaméthasone, un puissant stéroïde. Connu depuis 50 ans, ce produit a des effets euphorisants et peut être même dangereux ‘pour ceux qui ne sont pas gravement malades’.

Lors de sa sortie à l’hôpital, le président s’est montré de fort bonne humeur. ‘Je me sens mieux qu’il y a 20 ans !’, a-t-il tweeté lundi. ‘Ne laissez pas le Covid-19 diriger votre vie’. Cette réaction n’a certainement pas fait rire les quelque 7,7 millions d’Américains qui sont tombés malades ni les 216.000 familles de victimes de cette maladie.

Aujourd’hui, il est impossible de dire si Donald Trump est véritablement guéri, si c’est un moment de calme avant une rechute ou s’il est drogué aux médicaments. Le président a en effet reçu de la dexaméthasone dans son traitement. Il s’agit d’une hormone généralement administrée pour soulager un stress physique après un accident, par exemple. Le médicament qui existe depuis 50 ans a des effets psychique et physique importants.

Atténuer la réponse immunitaire

La dexaméthasone peut aussi être utilisée pour ralentir et stabiliser le système immunitaire. Cet effet peut être bénéfique pour quelqu’un gravement atteint par le Covid-19. Le médicament calme la réponse un peu trop virulente du système immunitaire tout en permettant que le combat contre le virus continue. Panagis Galiatsatos, spécialiste en pneumologie, prend l’exemple d’un bulldog dans un jardin clôturé : ‘Il agira toujours comme un bulldog, mais la clôture, dans ce cas-ci le stéroïde, permettra qu’il n’attaque pas tout le monde autour de lui’.

Cependant, Galiatsatos précise que si une personne en bonne santé reçoit un tel stéroïde, son système immunitaire pourrait être détruit. Cette information laisse donc penser que Donald Trump était bien plus malade que ce que les médecins ne le disaient. La dexaméthasone semble bien trop dangereuse pour être utilisée pour des symptômes bénins.

En Belgique, il est d’ailleurs déconseillé de prendre ce produit. ‘Ce n’est que pour les patients très gravement malades. Ce n’est certainement pas à prendre à titre préventif, car il a de nombreux effets secondaires. Alors, ne l’utilisez vraiment pas à titre préventif’, a déclaré Marc Moens de l’ABSyM à la télévision flamande.

Hyper euphorie

Un sentiment d’hyper euphorie est la conséquence logique de cette hormone. ‘Quiconque prend un stéroïde se sent un peu mieux’, explique Galiatsatos. ‘Vous êtes dans un état second et ne ressentez pas de fièvre, il y a même un moment où vous pensez qu’il ne peut rien vous arriver de mal.’ Les effets secondaires connus de la dexaméthasone vont de l’hypertension artérielle à l’insomnie en passant par le diabète, voire pour certaines personnes, à la psychose. Donald Trump serait-il sur le coup de ce stéroïde ? Difficile à dire au vu du nombre de médicaments qu’il a pris.

Anticorps de synthèse

Le président a notamment reçu un traitement expérimental à base d’anticorps de synthèse fabriqué par Regeneron. Dans une vidéo postée sur Twitter, il qualifie ce médicament de ‘don de Dieu’ et il annonce qu’il sera gratuit pour tous les Américains très rapidement. ‘Nous avons des centaines de milliers de doses prêtes, j’ai l’autorisation d’urgence prête, nous n’avons plus qu’à la faire signer maintenant’, a-t-il affirmé.

L’enjouement remarquable de Trump est toutefois un peu trop rapide, car ce traitement est toujours en phase de test et les effets secondaires ne sont pas encore connus de l’Agence américaine des médicaments (FDA). C’est seulement après avoir analysé les résultats des tests qu’une autorisation pourra être délivrée ou non.

Aujourd’hui, le traitement de Regeneron ne peut même pas assurer son efficacité. Habituellement, les patients reçoivent 2,4 doses. Trump en a reçu 8, plus du remdesivir, plus la dexaméthasone. Ce cocktail inquiète de nombreux spécialistes, car les effets secondaires et les réactions entre les médicaments peuvent être très néfastes à la santé du président.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    40.388.802
  • Nombre
    de décès
    1.118.083
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    230.480
  • Nombre
    de décès
    10.443
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour