Marchés:
Chargement en cours…

MERCREDI 28 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

TikTok: ‘Pékin n’approuvera pas l’accord avec Oracle et Walmart’

Logo Business AM
Tech

22/09/2020 | Anthony Planus | 5 min de lecture

Isopix

Il est peu probable que Pékin approuve l’accord ‘injuste’ conclu entre le géant chinois ByteDance et le duo américain Oracle-Walmart concernant l’avenir de l’application TikTok aux États-Unis, affirme le quotidien chinois Global Times dans un éditorial.

Le président américain Donald Trump a donné samedi son feu vert au projet d’accord entre ByteDance, Oracle et Walmart pour que la populaire application TikTok, menacée d’interdiction aux États-Unis, puisse continuer à être téléchargée dans le pays.

‘Je pense que ce sera un accord fantastique’, a déclaré le président républicain. ‘J’ai donné mon approbation à l’accord. S’ils le concrétisent tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ça ira aussi.’

‘Une atteinte à la sécurité nationale, aux intérêts et à la dignité de la Chine’

Ce mardi, cette seconde option semble avoir pris le dessus, du moins si l’on en croit l’édito du Global Times, un journal chinois également publié en anglais et qui suit la ligne éditoriale du Quotidien du Peuple, le journal officiel du Parti communiste au pouvoir.

‘D’après les informations fournies par les États-Unis, l’accord était injuste. Il répond aux exigences déraisonnables de Washington. Il est difficile pour nous de croire que Pékin approuvera un tel accord’, peut-on lire dans l’édito publié lundi en fin de journée. Le quotidien déplore également ‘le style d’intimidation et la logique de hooliganisme de Washington (qui) portent atteinte à la sécurité nationale, aux intérêts et à la dignité de la Chine.’

Le gouvernement chinois n’a pas encore communiqué officiellement sur le sujet, mais il semble bel et bien avoir le pouvoir de bloquer le deal. Fin août, le ministère chinois du Commerce a ajouté l’intelligence artificielle (IA), ainsi que la reconnaissance vocale et textuelle, à la liste des produits et services qui ne peuvent être exportés sans le feu vert du gouvernement. ‘Une question de sécurité nationale et économique’, expliquait-on à l’époque. Certains aspects de la technologie utilisée par TikTok pourraient être concernés par ces nouvelles restrictions.

Flou

Toujours est-il qu’un certain flou demeure autour des modalités de l’accord en lui-même. ByteDance d’un côté et Oracle et Walmart de l’autre ont fait part le week-end dernier de deux sons de cloche différents.

ByteDance a déclaré qu’elle détiendrait la majorité de TikTok Global, le nom de l’entité qui serait nouvellement créée aux États-Unis, tandis qu’Oracle et Walmart ont fait savoir que la propriété de ByteDance serait distribuée à ses investisseurs, dont beaucoup sont basés aux États-Unis, et que ByteDance n’aurait donc aucune participation directe.

Par ailleurs, Oracle et Walmart ont également déclaré que quatre des cinq membres du conseil d’administration de TikTok Global seraient américains.

ByteDance, basée à Pékin, ne compte que deux ressortissants chinois au sein de son conseil d’administration de cinq membres, les trois autres étant des étrangers à la tête de sociétés basées aux États-Unis.

Lire aussi:

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    43.944.089
  • Nombre
    de décès
    1.166.685
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    333.718
  • Nombre
    de décès
    10.899
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks