Selon l’investisseur de « The Big Short » Michael Burry, Tesla et Netflix souffrent du même mal : « La concurrence arrive »

Selon Michael Burry, investisseur et influenceur financier, Tesla va subir le même sort que Netflix en début de semaine: l’apparition d’une concurrence sérieuse va lui faire perdre des clients.

La nouvelle a résonné comme un coup de tonnerre en milieu de semaine: pour la première fois de son histoire, la plateforme de streaming Netflix perdait 200.000 abonnés sur un trimestre.

Outre les facteurs plus ponctuels comme les facteurs macro-économiques, voire géopolitiques, les comptes partagés sont souvent cités parmi les raisons d’une menace pour le nombre d’abonnés de la plateforme. Mais le défi principal de Netflix, c’est la concurrence. Une concurrence qui commence à proposer des catalogues solides. On pense bien sûr à Amazon Prime, Disney+, Apple TV ou HBO Max. Mais pensez aussi aux chaines de TV ou opérateurs qui lancent leurs propres services de streaming comme Pickx (Proximus) en Belgique ou Salto en France.

Le cours de l’action Netflix a plongé de 55% en an. Rien que sur la journée de mercredi, Netflix a perdu une capitalisation boursière de 50 milliards de dollars. Le service de streaming peine à se renouveler.

Tesla

Pour l’investisseur Michael Burry, Tesla va subir le même sort que Netflix, a-t-il écrit dans un tweet supprimé depuis. « La concurrence est venue pour Netflix tout comme la concurrence viendra pour Tesla. »

L’investisseur qui s’est rendu célèbre pour avoir prédit l’effondrement de la bulle immobilière au milieu des années 2000 parie donc contre l’action Tesla. Il faut dire que Burry, qui dispose d’une grosse influence sur Twitter avec quelque 700.000 abonnés, ne porte pas Elon Musk et son entreprise dans son coeur. Il avait déjà accusé le milliardaire d’avoir vendu des actions Tesla pour profiter d’un cours de bourse gonflé et rembourser des dettes personnelles.

« Burry est une horloge cassée », avait répliqué Musk, faisant référence aux fréquentes prédictions de Burry sur les krachs boursiers.

Robotaxis

D’autres donnent encore une longueur d’avance à Tesla, dont les derniers résultats pour Q1 2022 ont d’ailleurs été très bons. C’est le cas de Cathie Wood et de son ETF Ark Invest. L’investisseuse, dont la société parie fortement sur Tesla, voit l’action du constructeur de voitures électriques quadrupler d’ici 2026.

Pourquoi ? En raison de l’arrivée des taxis autonomes de Tesla, la prochaine révolution automobile, annoncent de longue date certains experts. À propos des robotaxis, Elon Musk en a dévoilé un peu plus, avec une punchline dont il a le secret: ses robotaxis « seront moins chers qu’un ticket de bus ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20