« Risque de récession aux États-Unis et fort ralentissement en Chine »: la célèbre investisseuse Cathie Wood tire la sonnette d’alarme

Cathie Wood, directrice générale de la société d’investissement Ark Invest et coqueluche des médias, tire la sonnette d’alarme dans le dernier rapport trimestriel de son entreprise. Elle parle à la fois d’une possible récession dans la première économie mondiale et d’un fort ralentissement dans la deuxième. Dans les économies émergentes également, la croissance serait plus lente que prévu.

« Au cours des trois à six prochains mois, le marché devrait se concentrer davantage sur le risque de récession aux États-Unis, le ralentissement sévère de la croissance en Chine et dans les pays émergents, et éventuellement une baisse surprenante de l’inflation », écrit Mme Wood dans sa lettre aux investisseurs.

Les turbulences liées au remboursement de la dette du secteur immobilier, qui pèsent sur l’économie chinoise comme une épée de Damoclès, « laissent présager un ralentissement de la deuxième plus grande économie du monde », selon Business Insider. « Et l’aplatissement de la courbe des taux, c’est-à-dire de la différence entre les bons du Trésor américain à 10 ans et à 2 ans, indique une plus grande probabilité de récession et de baisse de l’inflation aux États-Unis au cours de l’année à venir », ajoute le rapport.

Valeurs technologiques

Selon Mme Wood, une récession signifie que les valeurs technologiques innovantes – telles que celles sur lesquelles sa société a beaucoup misé – pourraient entrer dans « le domaine de la grande valeur sous-jacente » au cours des cinq prochaines années, un point de vue qu’elle a déjà exprimé auparavant.

« Généralement, en période de ralentissement, l’adoption de nouvelles technologies s’accélère parce que les entreprises et les consommateurs concernés sont plus disposés à modifier leurs comportements », fait-elle valoir dans la lettre. « La crise sanitaire a changé le monde de manière significative et permanente, ce qui suggère que de nombreuses actions innovantes pourraient être des éléments productifs au cours des cinq à dix prochaines années. »

Bombe à retardement

Toutefois, selon David Neuhauser, un gestionnaire de fonds spéculatifs critique qui a pris une position courte sur l’Ark l’année dernière, c’est de la foutaise. Il affirme que de nombreuses actions du fonds technologique de Wood sont surévaluées et « pourraient potentiellement constituer une bombe à retardement lorsque ces secteurs connaîtront un certain degré de ralentissement ». Trois exemples d’actions du fonds qui ne se portent pas bien actuellement sont celles des sociétés de streaming Zoom Video, Roku et Teladoc Health.

Mme Wood ne semble pas avoir été préoccupée par les fortes baisses de certaines valeurs technologiques de son fonds au cours de l’année dernière. Plus tôt, elle a suggéré que ces actions s’avéreront une bonne affaire lorsque les entreprises amélioreront leurs bénéfices et leur rentabilité.

Le fonds phare d’Ark Invest, Ark Innovation, a déjà perdu environ 20 % depuis le début de l’année 2022. Parmi les principales positions de l’ETF figurent le constructeur de voitures électriques Tesla, les plateformes Zoom, Teladoc et Roku précitées, ainsi que la bourse de crypto-monnaies Coinbase. Elle détient également les parts du service de streaming musical Spotify.

Baisse du marché

Wood n’est pas la seule à souligner le risque d’une forte baisse du marché. Kristina Hooper, chef de la stratégie des marchés mondiaux chez le gestionnaire d’actifs Invesco, a également suggéré que la dernière correction s’est produite il y a si longtemps que les chances que cela se produise augmentent.

Toujours selon l’indicateur du milliardaire de l’investissement Warren Buffett (« l’Oracle d’Omaha »), un crash économique est inévitable.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20