« Rendez-nous notre argent ! »: Les investisseurs d’Evergrande manifestent devant les bureaux du géant de l’immobilier

Les investisseurs chinois d’Evergrande, le promoteur immobilier le plus endetté au monde, se sont rendus mardi dans un bureau du géant pour exiger le remboursement de leur argent.

La journée de mardi a commencé de manière plutôt optimiste pour Evergrande, le titan chinois de l’immobilier dont la dette s’élève à 300 milliards de dollars. Après la suspension des actions d’Evergrande à la bourse de Hong Kong en début de semaine, les échanges ont repris ce mardi. Le prix de l’action a d’abord augmenté de 10% et a finalement clôturé la journée avec un gain de 1,2%, écrit la BBC.

Mais à Guangzhou, une métropole de la province méridionale de Guangdong, les choses semblaient moins bonnes pour Evergrande mardi. Une petite armée de 100 manifestants s’est rassemblée devant un bureau de la société immobilière. La foule a crié « Evergrande, rendez-nous notre argent », rapporte Reuters. La police de la ville s’est rassemblée autour du groupe et l’a forcé à reculer. Certains manifestants ont même été arrêtés.

« Sans espoir »

Les manifestants craignent que leurs investissements soient utilisés pour tout de même réaliser les très nombreux projets inachevés d’Evergrande. Evergrande gère plus de 1.000 projets immobiliers dans quelque 200 villes chinoises. La construction d’un petit nombre seulement de ces projets a repris depuis que la montagne de dettes a été révélée l’été dernier.

« Je pense que c’est sans espoir et j’ai peur, mais si nous ne nous battons pas pour nos droits, c’est pire », a déclaré à Reuters une retraitée présente à la manifestation. La femme en question aurait investi un million de yuans (139 000 euros) par l’intermédiaire du gestionnaire d’actifs d’Evergrande. « L’économie n’est pas bonne en ce moment, ce sont des gens ordinaires et ils ont besoin de cet argent pour les enfants et pour soutenir leurs parents », a déclaré le camp des manifestants.

Pékin laconique envers Evergrande et ses victimes

La tension entre la police et les créanciers frustrés d’Evergrande augmente. Dans divers groupes de discussion WeChat d’investisseurs appellent à se rallier contre Evergrande, des messages ont circulé avec l’appel à ne pas troubler l’ordre public. Pourtant, ces groupes de discussion ont été bloqués par l’app.

Une autre manifestante chinoise qui a pu parler à Reuters a affirmé avoir été arrêtée par la police à quatre reprises depuis qu’elle a participé pour la première fois aux protestations au siège d’Evergrande à Shenzhen. « Nous ne savons pas ce qu’il advient de notre argent, mais on attend de nous que nous nous taisions, ce n’est pas juste », conclut la femme.

Evergrande ne peut compter sur aucune sympathie de la part du gouvernement chinois non plus. Le colosse de l’immobilier, qui s’est effondré, est un exemple de ce qui arrive lorsque les entreprises se développent de manière trop excessive, selon Pékin. Evergrande ne doit certainement pas s’attendre à un renflouement des caisses. La fortune du patron et milliardaire d’Evergrande, Xu Jiayin, est actuellement sacrifiée pour que la montagne de dettes reste droite.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20