Le PIB chinois grimpe toujours, mais la demande ralentit alors que la production continue sur sa lancée

Le Bureau national chinois des statistiques sort une à une ses performances annuelles, et le pays s’en sort plutôt bien vu la situation mondiale : il témoigne d’une croissance de son produit intérieur brut (PIB) de 8,1% en 2021 par rapport à l’année précédente. Mais les Chinois ne consomment pas autant qu’espéré.

Sur le quatrième quartile, la Chine voit son PIB croître de 4% par rapport à l’année dernière. Toutefois, les ventes au détail n’ont pas répondu aux attentes, augmentant de 1,7 % en décembre par rapport à l’année précédente. Les analystes interrogés par Reuters avaient prévu une augmentation de 3,7 % précise CNBC.

« Triple pression » sur l’économie chinoise

Globalement, l’économie de l’Empire du Milieu s’en sort très bien pour l’aspect production : les industries du pays ont vu leur capacité augmenter de 4,3 % en décembre par rapport à l’année précédente, a déclaré le bureau des statistiques, dépassant également les prévisions de Reuters qui tablaient sur une croissance de 3,6 %. Mais la demande, elle, a plus de mal à suivre. Les ventes au détail ont manqué les attentes et ont augmenté de 1,7 % en décembre par rapport à l’année précédente. Les analystes interrogés par Reuters avaient prévu une augmentation de 3,7 %.

« Nous devons être conscients que l’environnement extérieur est plus compliqué et incertain, et que l’économie nationale est soumise à la triple pression de la contraction de la demande, du choc de l’offre et de l’affaiblissement des attentes », a déclaré le bureau dans un communiqué.

Le piège « zéro covid »

La principale raison de cette demande très modérée semble être la politique chinoise face au coronavirus : avec un objectif assumé « zéro covid » le pays se voit contraint de régulièrement imposer la quarantaine à des villes entières, ce qui pourrait faire pâtir la production, mais, au final, impacte plutôt la demande de nouveaux biens de la part des citoyens. Les ventes au détail ont chuté dès 2020, alors même que l’économie globale de la Chine a progressé dans le contexte de la pandémie. Depuis, les dépenses de consommation sont restées faibles, en partie parce que les restrictions sur les voyages ont freiné le tourisme.

Une stratégie qui pourrait avoir de rudes conséquences pour l’économie chinoise et la freiner, alors que de nombreux pays préfèrent plutôt s’affranchir des restrictions liées au covid-19. D’autant que, selon une économiste de Moody’s Analytics, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement se prolongent en grande partie en raison de la politique stricte de la Chine en matière de covid. La politique chinoise du zéro-covid « augmente vraiment les risques pour la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Katrina Ell, économiste principale pour l’Asie-Pacifique.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20