Panique à bord dans les rangs républicains

Mitch McConnell – president Donald Trump. (EPA)

Coup de panique dans les rangs républicains alors que les sondages brossent un tableau de plus en plus dramatique sur les chances de survie du président Trump.

Une défaite aurait également de graves conséquences sur le Sénat, où 23 républicains défendent leur siège, contre seulement 12 démocrates.

Si les démocrates parviennent à remporter quatre sièges, les républicains perdront leur majorité au Sénat. Trois sièges suffiront si Biden devient président. Car le vice-président obtient alors la voix prépondérante à 50/50 voix.

Les sénateurs républicains n’ont pas seulement lié leur sort à un président très impopulaire; seuls 14% des Américains pensant que le pays va dans la bonne direction. Beaucoup d’entre eux se rendent compte qu’ils sont sur un navire qui coule. Mais sauter par-dessus bord (laisser tomber Trump) semble un pont trop loin pour le moment.

Les sondages donnent actuellement aux démocrates deux chances sur trois de reconquérir le Sénat. Un revirement est encore possible, les auditions de la conservatrice Amy Coney Barrett à la Cour suprême seront à surveiller de près.

Tous les voyants sont également rouges pour Trump. Biden mène au niveau national avec une moyenne de 9 points et a maintenant franchi le seuil critique de 50%. Rasmussen, l’un des rares sondeurs à avoir vu juste sur la victoire de Trump en 2016, donne Biden à +12.

Depuis le premier débat, Trump a perdu environ cinq points. Les États du Michigan, du Wisconsin et de la Pennsylvanie sont désormais tous dans le camp de Biden.

La chance qu’il y ait un gagnant le soir du 3 novembre semble réelle.

Mais… ne sous-estimez jamais Donald Trump: il y a exactement quatre ans aujourd’hui, le Washington Post dévoilait l’enregistrement « Grab’ m by the pussy ‘. 31 jours plus tard, l’homme dont la tombe semblait avoir été creusée était assis à la Maison Blanche.