Joe Biden devient le 46e président des États-Unis: ‘L’unité pour restaurer l’âme et assurer l’avenir de l’Amérique’

Mandatory Credit: Photo by Andrew Harnik/Shutterstock (11718875d) Joe Biden is sworn in as the 46th president of the United States by Chief Justice John Roberts as Jill Biden holds the Bible at the U.S. Capitol at the 59th Presidential Inauguration on Wednesday, January 20, 2021 in Washington DC. Pool Photo by Andrew Harnik/UPI Inauguration of President Joseph Biden in Washington DC, USA – 20 Jan 2021

C’est le D-Day. Ce 20 janvier, Joe Biden deviendra le 46e président des États-Unis. Une cérémonie hors norme pour une année pas comme les autres. De son côté, Donald Trump a quitté la Maison Blanche en matinée, direction Palm Beach (Floride) et sa résidence de Mar-a-Lago. Avant cela, il a profité de ses dernières heures pour distribuer 70 grâces présidentielles, dont une au très controversé Steve Bannon.

18h55 – Premier tweet en tant que président

Après sa prestation de serment et son discours d’investiture, Joe Biden a publié son premier tweet comme président. ‘Maintenant, le vrai travaille commence’, a-t-il déclaré.

Biden a également hérité du compte Twitter officiel du présidents des Etats-Unis. Toutes les précédentes publications – de Trump – ont été supprimées.

‘Il n’y a pas de temps à perdre pour s’attaquer aux crises auxquelles nous sommes confrontés. C’est pourquoi aujourd’hui, je me dirige vers le bureau ovale pour me mettre au travail en offrant une action audacieuse et un soulagement immédiat aux familles américaines’, a-t-il publié via son nouveau compte.

18h15 – Premier acte symbolique

Comme premier acte en tant que président des États-Unis, Joe Biden a demandé aux Américains de respecter un moment de silence et de prière en hommage aux plus de 400.000 personnes décédées des suite du coronavirus dans le pays.

‘Ces 400.000 compatriotes américains – mères, pères, maris, femmes, fils, filles, amis, voisins et collègues de travail. Nous allons les honorer et devenir le peuple et la nation que nous savons que nous pouvons et devons être’, a poursuivi M. Biden.

18h05 – Le discours d’investiture de Joe Biden

Après avoir prêté serment, Joe Biden a prononcé un discours qui a duré une bonne vingtaine de minutes. Le nouveau président des Etats-Unis a évoqué les récentes émeutes du Capitole, rappelant la fragilité et l’importance de la démocratie.

‘Aujourd’hui, nous célébrons le triomphe, non pas d’un candidat, mais d’une cause – la cause de la démocratie. La volonté du peuple a été entendue, et la volonté du peuple a été prise en compte. Nous avons appris une fois de plus que la démocratie est précieuse. La démocratie est fragile. Et à cette heure, mes amis, la démocratie l’a emporté’, s’est-il réjoui.

Joe Biden a également parlé de la pandémie de coronavirus. Déclarant que le virus ‘traquait silencieusement le pays’, il a rappelé que la crise sanitaire avait fait plus de morts (aux Etats-Unis) que le Première guerre mondiale.

Le 46e président américain a aussi indiqué qu’il serait le président de tous les Américains, y compris de ceux qui ne le soutenaient pas. L’unité sera essentielle pour surmonter les défis auxquels les États-Unis font face.

‘S’unir pour combattre les ennemis auxquels nous sommes confrontés. La colère, le ressentiment et la haine, l’extrémisme, l’anarchie, la violence, la maladie, le chômage et le désespoir. Avec l’unité, nous pouvons faire de grandes choses, des choses importantes’, a déclaré Biden.

‘Pour surmonter ces défis, pour restaurer l’âme et assurer l’avenir de l’Amérique, il faut bien plus que des mots et il faut la chose la plus insaisissable de toutes dans une démocratie, l’unité’, a-t-il ajouté.

18h00 – Joe Biden devient officiellement président des États-Unis

A 78 ans, Joe Biden est devenu ce mercredi à midi (18h, heure belge) le 46e président des États-Unis.

17h50 – Au tour de Joe Biden

Joe Biden a prêté serment devant John Roberts, le président de la Cour Suprême. Il deviendra officiellement à midi (18h, heure belge) le 46e président des États-Unis.

17h42 – Kamala Harris a prêté serment

Kamala Harris est la première femme, la première afro-américaine et la première asio-américaine à devenir vice-présidente des États-Unis.

Son succès est célébré avec grand enthousiasme dans le petit village indien de Thulasendrapuram, où est né son grand-père maternel.

17h20 – La cérémonie d’investiture a débuté

16h50 – Trump a laissé une lettre à Biden

En n’assistant pas à la cérémonie d’investiture de Joe Biden, Donald Trump a brisé une tradition séculaire. En revanche, il s’est conformé à une autre habitude, plus récente, qui veut que le président sortant laisse une lettre à son successeur. Cette tradition est née en 1989, lorsque Ronald Reagan a écrit un mot à l’adresse de George H.W. Bush.

Si Fox News confirme que Trump a bien écrit à Biden, le contenu de cette lettre reste secret.

De son côté, le vice-président Mike Pence a lui aussi laissé une lettre à sa successeur, Kamala Harris.

16h35 – Le Capitole se remplit

Petit à petit, les invités se pressent dans le Capitole. Le couple Obama, le couple Clinton, le vice-président sortant Mike Pence, le leader républicain au Sénat Mitch McConnell et son homologue démocrate Chuck Schumer sont là.

Joe Biden est lui aussi arrivé au Capitole, en compagnie de sa future vice-présidente Kamala Harris. Le nouveau président prêtera serment à midi (18h, heure belge).

16h20 – Alerte à la bombe à la Cour Suprême

CNN indique que la Cour Suprême a dû être évacuée en raison d’une alerte à la bombe. Des soldats de la Garde Nationale s’y déplacent en nombre pour sécuriser les lieux.

Le bâtiment de la Cour Suprême se trouve non loin du Capitole, dans lequel Joe Biden va bientôt prêter serment.

14h30 – La cérémonie de départ de Trump débute

Donald Trump est arrivé à la base aérienne de Joint Base Andrews, où il a été acclamé par ses supporters à la sortie de son hélicoptère. La cérémonie de son départ a débuté dans la foulée.

14h00 – Trump quitte la Maison Blanche

Comme prévu, Donald Trump a quitté la Maison Blanche en matinée. Il n’assistera donc pas à la cérémonie d’investiture de Donald Trump. Parti à bord de l’hélicoptère présidentiel, il se dirige vers la base aérienne Joint Base Andrews. Une cérémonie de départ l’y attendra. Ensuite, il s’envolera vers sa résidence floridienne de Mar-a-Lago.

Mike Pence lui a déjà dit adieu mardi. Il ne le saluera donc pas publiquement lors de son départ officiel ce mercredi.

12h00 – Dès son 1er jour, Biden va prendre 17 mesures pour effacer la politique de Trump

Biden va signer ce mercredi 17 décrets. Ils concerneront la lutte contre le coronavirus, mais aussi le retour des États-Unis dans les Accords de Paris et au sein de l’OMS. Le nouveau président démocrate annulera également le décret migratoire controversé, adopté par son prédécesseur, qui interdisait aux ressortissants issus de pays musulmans d’entrer aux États-Unis.

Par contre, Joe Biden ne touchera pas à l’ambassade américaine d’Israël située désormais à Jérusalem.

11h00 – Sophie Wilmès n’attend ‘pas grand-chose’ de Biden

La ministre des Affaires étrangères a commenté l’investiture de Joe Biden sur la RTBF. Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’elle ne s’attend pas à un grand bouleversement de la politique américaine : ‘Peut-être plus de prédictibilité, peut-être aussi une approche qui est plus axée sur la coopération internationale (le multilatéralisme). Mais Les États-Unis ont un agenda et ils le garderont.’

Sophie Wilmès ne voit par exemple aucun changement majeur dans la politique étrangère américaine dans son rapport à la Chine. Mais cela pourrait bénéficier à l’Europe, estime la ministre des Affaires étrangères.

10h00 – Trump va-t-il lancer un nouveau parti ?

C’est le Wall Street Journal qui rapporte ces discussions. Donald Trump, en froid avec de nombreux républicains, envisagerait de lancer un nouveau parti pour la campagne présidentielle de 2024. Son nom: le ‘Patriot Party’. Il ne faut pas perdre de vue que plus de 74 millions d’Américains ont voté pour le milliardaire.

À voir si la procédure de destitution en cours le lui permettra.

9h00 – Trump gracie un ex-ingénieur de Google condamné à de la prison pour vol de technologie

Donald Trump a accordé ce mercredi une grâce pleine et entière à l’ancien ingénieur de Google Anthony Levandowski.

Cet homme de 40 ans avait été condamné par la justice en août dernier à 18 mois de prison pour avoir dérobé des secrets commerciaux sur les voitures autonomes de Google, et ce quelques mois seulement avant de rejoindre la société rivale Uber. Il a avait plaidé coupable.

Dans le détail, Anthony Levandowski a transféré plus de 14.000 fichiers de Google (calendriers de développement, designs, etc.) sur son ordinateur portable personnel, alors qu’il était déjà en train de négocier un poste chez Uber.

Anthony Levandowski a ‘payé un prix important pour ses actions et ses projets de consacrer ses talents pour faire avancer le bien commun’, a déclaré la Maison Blanche, qui précise que la demande de grâce était notamment soutenue par l’investisseur Peter Thiel ou l’entrepreneur Palmer Luckey.

Waymo, la filiale d’Alphabet (Google) spécialisée dans les voitures autonomes, n’a pas commenté cette décision. La firme avait toutefois précédemment qualifié les actes d’Anthony Levandowski de ‘trahisons’ et avait salué sa condamnation comme ‘une victoire pour les lois sur les secrets commerciaux’.

08h00 – Une cérémonie vide de public, mais pas de stars

Coronavirus oblige, pas plus de 2.000 personnes devraient assister à l’investiture de Joe Biden. Une multitudes de vedettes seront néanmoins invitées. C’est par exemple le cas de Lady Gaga qui entonnera l’hymne américain. Jennifer Lopez sera également chargée d’une ‘prestation musicale’.

De son côté, Tom Hanks animera un grand show dans lequel seront conviées d’autres vedettes. Bruce Springsteen, Justin Timberlake, Bon Jovi, les Foo Fighters, Eva Longoria, Demi Lovato ou encore John Legend seront présents. Le programme durera 90 minutes et sera retransmis en direct à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Tout ce petit gratin a passablement énervé Donald Trump qui se souvient que de nombreuses stars l’avaient snobé 4 ans plus tôt. Le président sortant ne sera d’ailleurs lui même pas présent.

07h00 – Steve Bannon gracié

Les grâces présidentielles ne sont pas propres à Donald Trump. Elles s’inscrivent dans une longue tradition américaine, mais qui est aujourd’hui de plus en plus remise en cause.

Le cas Steve Bannon a apparemment été très discuté, rapporte CNN. Pour rappel, il est accusé d’avoir organisé une fraude pour la récolte de fonds en ligne ‘We build the Wall’ (Nous construirons le mur). Steve Bannon, c’est aussi l’ancien conseiller personnel de Donald Trump, qui l’a aidé à accéder à la Maison-Blanche en 2016, basant sa campagne électorale sur les déçus des années Obama issus des campagnes américaines.

D’après CNN, Donald Trump s’est heurté à ses conseillers à la Maison Blanche, car le sulfureux personnage aurait eu un lien avec l’attaque du Capitole. Donald Trump était lui-même tiraillé avant de finalement accorder sa grâce.

Le rappeur Lil Wayne a également été gracié par le président américain. Il a plaidé coupable pour possession illégale d’arme à feu. Joe Exotic ne connaitra pas cette chance. L’ex-directeur de zoo et star de la série documentaire Netflix ‘Tiger King’ a été condamné pour tentative d’assassinat sur sa rivale Carole Baskin.