Les pays pauvres devraient commencer leur vaccination dès la fin janvier, même si deux grandes puissances ne les aideront pas

Coronavirus Vaccin spuit
Isopix

COVAX, l’organisation qui a pour but de fournir des vaccins aux pays les plus pauvres, devrait commencer la distribution des doses au mieux à la fin du mois. C’est ce qu’a annoncé l’ONU, ce jeudi.

86 des pays les plus pauvres du monde, principalement situés en Afrique et en Asie, devraient recevoir les premières doses achetées par COVAX à la fin du mois dans le meilleur des cas. Actuellement, les accords réalisés par l’organisation sécurisent 2 milliards de vaccins, explique la responsable des vaccins de l’OMS, Kate O’Brien. Les commandes seront passées auprès d’AstraZeneca, Johnson & Johnson, Novavax ou encore avec le Serum Institute of India (SII). Les discussions avec Pfizer et Moderna n’ont pas encore donné de résultats.

Les doses seront distribuées au fur et à mesure que les différents vaccins seront acceptés par l’ONU et que les commandes seront disponibles. Actuellement, seul le vaccin Pfizer/BioNTech a été validé par l’Organisation des Nations Unies. COVAX espère donc qu’un nouveau vaccin sera approuvé d’ici la fin du mois. Selon toute vraisemblance, ce devrait être celui d’AstraZeneca, qui a déjà été validé au Royaume-Uni. 170 millions de doses ont été commandées à la firme britannique.

Dons et achats

Sur les 2 milliards de doses sécurisées, 1,3 milliard seront offerts aux pays les plus pauvres par les économies les plus riches telles que le Royaume-Uni, l’Union européenne ou encore le Canada. Les États-Unis et la Russie refusent pour l’instant de faire des dons à l’organisation.

À terme, COVAX voudrait aider à vacciner 20% de la population mondiale. Car, outre les 92 pays qui recevront une partie de leurs doses gratuitement, l’organisation sert également de médiateur entre 190 pays du programme et les firmes pharmaceutiques pour leur permettre de faciliter les achats. Le but est également de tenter de leur proposer un meilleur prix en achetant pour plusieurs pays en une fois.