Le point sur la vaccination dans l’UE: ‘Au moins 12 pays sont sûrs d’atteindre l’objectif des 70% en juillet’

Le Commissaire européen du Marché intérieur Thierry Breton – AP Photo/Olivier Matthys

Près de la moitié des 27 États membres de l’Union européenne estiment qu’ils auront réussi à vacciner 70% de leur population adulte d’ici à la mi-juillet, a déclaré ce mardi le commissaire au Marché intérieur en charge des vaccins, Thierry Breton.

‘Nous sommes convaincus que nous serons en mesure de livrer suffisamment de doses, mais il est vrai également que c’est aux États membres de s’organiser afin d’être prêts pour cela’, a déclaré Thierry Breton devant une commission parlementaire irlandaise.

‘Aujourd’hui, je peux vous dire que, d’après ce que j’ai compris, au moins 12 États membres se disent tout à fait à l’aise avec ce chiffre de 70%. Ce nombre augmente tous les jours’, a-t-il ajouté, sans toutefois spécifier les 12 pays en question. Une situation qualifiée par Thierry Breton de ‘lumière au bout du tunnel’ avant la saison des grandes vacances, rapporte encore l’agence Reuters.

Le point sur la vaccination dans l’UE (20 avril)

Pour rappel, la Commission s’est fixé pour objectif de vacciner 70% de la population adulte de l’Union européenne d’ici la fin de l’été. À la date du 20 avril, le taux de vaccination était de 20,5% pour la première doses et de 7,9% pour une vaccination complète.

Au classement par pays, pour la première dose, c’est la Hongrie (38,2%) qui arrive en tête suivie de Malte (36,3%) et la Finlande (25,8%).

Avec un taux de vaccination de 22,4% de sa population adulte, la Belgique pointe à la 9e place européenne, juste derrière l’Irlande (22,6%) et la Lituanie (22,5%).

Source: ECDC

Notre pays se trouve par contre dans le peloton de queue en ce qui concerne la vaccination complète, puisque seulement six pays font moins bien que la Belgique et son taux de 7,2%.

Source: ECDC

Pour atteindre ses objectifs, la Commission a pu compter la semaine dernière sur une bonne nouvelle: les usines de Pfizer et BioNTech seront en mesure de livrer à l’UE 50 millions de doses de plus que prévu initialement au cours du deuxième trimestre. Un surplus bien venu au vu des problèmes de livraison rencontrés avec AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Pour aller plus loin: