La DRH de Google au cœur de scandales avec les employés quitte son poste

Eileen Naughton, cheffe des ressources humaines d’Alphabet, quitte son poste. Elle a dirigé le département pendant quatre ans, les tensions avec le personnel s’accroissant progressivement. Aucun remplacement n’est encore prévu. Officiellement, Naughton reste à bord de Google, mais on ignore encore sous quel poste.

Il y a des tensions entre le personnel et la direction de Google depuis un certain temps déjà, mais officiellement, on raconte que Naughton veuille déménager à New York. La cheffe du personnel de Google a été responsable d’au moins 70.000 recrutements au cours des quatre dernières années, soit un doublement de la main-d’œuvre.

La main-d’œuvre a doublé

Naughton était donc là quand Google est passée de grande entreprise à méga-entreprise. Elle semble avoir bien rempli ce rôle, car elle reste au sein de l’entreprise, bien que l’on ne sache pas exactement dans quel rôle.

‘Je suis au début du processus et je veux faire savoir à l’avance à tout le monde que je pense avec Sundar et Ruth (Pichai et Porat, le CEO et le directeur financier d’Alphabet) à un bon chef de l’équipe des opérations humaines’, déclare Naughton à Business Insider.

Pourtant, les problèmes se sont multipliés ces dernières années. Un certain nombre de changements cruciaux ont eu lieu sous Naughton. Par exemple, les ‘assemblées publiques locales’ ont été supprimées. Il s’agissait de réunions où tout Google se rassemblait et pouvait poser des questions à n’importe quel service ou direction.

Des règles strictes

En outre, Naughton a également renforcé sa politique du personnel. Moins de personnes ont été embauchées de façon permanente et les règles de comportement du personnel vis-à-vis du monde extérieur ont été renforcées. Le personnel, lui, n’est pas toujours satisfait.

Quelques scandales concernant des actes sexuels indésirables et la façon dont Alphabet les a traités ont aussi aiguisé l’atmosphère chez Google. Lorsque quatre employés syndiqués ont été licenciés, officiellement en raison de fuites d’informations sur l’entreprise, le mécontentement n’a fait qu’augmenter. Reste à savoir si le départ de Naughton y est pour quelque chose. Bien que cela puisse également être un premier signe de la nouvelle politique du nouveau CEO, Sundar Pichai.

Lire aussi: