10 événements économiques qui ont marqué 2020

Isopix

Cette année marquée par la pandémie n’aura pas arrêté le monde de tourner. Elle aura laissé de grands gagnants et de grands perdants. Voici 10 événements économiques qui laisseront une trace.

1. Le Brexit

On ne pouvait pas commencer ce classement sans aborder en premier lieu le Brexit. Acté le 31 janvier 2020, il a enclenché une période de transition pour déboucher, dans les tous derniers instants, sur un accord entre le Royaume-Uni et l’UE.

La pandémie aura eu une influence dans les dernières tractations. La fermeture des frontières suite à la découverte d’une nouvelle souche du Covid-19 a donné un avant-goût d’un Brexit sans accord. Les files de camions s’entassant autour du port de Douvres auront certainement été l’une des images de 2020. Face à ce chaos, les négociateurs sont parvenus à trouver un accord in extrémis.

2. Les records des bourses américaines

Jamais les bourses n’auront été tant dans leur bulle. Leur déconnexion de la réalité a sauté aux yeux du monde entier. Voyant la pandémie comme une crise passagère, les traders n’auront jamais vraiment perdu le moral.

Pour preuve, Wall Street a atteint des records historiques. Le Down Jones a grimpé au dessus des 30.000 points. Le Nasdaq au dessus des 13.000 points. Le S&P500 ne s’est jamais aussi bien porté.

Début décembre, la capitalisation boursière mondiale dépassait les 100.000 milliards de dollars.

3. Le cours du pétrole en négatif

Même les experts n’en croyaient pas leurs yeux. Normal, c’était du jamais vu. Avril 2020: le prix du baril WTI tombe à -37,63 dollars. Il faut payer pour stocker les immenses réserves de pétrole. Les grands producteurs pétroliers s’accordent par la suite pour restreindre leur production.

Au final, les producteurs de pétrole et de gaz ont fait face à la plus grande dépréciation en 10 ans.

4. Le dollar chute

Le dollar est au plus bas depuis 2 ans et demi. Pourquoi ? Principalement en raison des largesses de la FED qui est venue secourir un marché du travail gravement touché par la pandémie. De l’autre côté, l’euro et la livre sterling se sont appréciés.

5. Le Bitcoin atteint des sommets

Le Bitcoin s’approche de la barre des 30.000 dollars. Pour certains experts enthousiastes, il n’est pas impossible que la monnaie virtuelle franchisse la barre des 100.000 dollars en 2021. Pourquoi pas? Après tout, sa valeur a bien quadruplé en 2020.

Certains y voient même une valeur refuge. Mais c’est sans doute un pas trop loin: la petite histoire du Bitcoin nous montre qu’on n’est pas à l’abri d’une chute tout aussi vertigineuse.

6. Le secteur aéronautique et le tourisme en PLS

Ce sont sans doute les deux grands secteurs qui ont pris la pandémie en pleine face. Sans l’intervention des États, de grandes compagnies aériennes auraient tout simplement mis la clé sous la porte. L’ardoise se calcule en centaines de milliards. Selon, IATA, un retour à la normale n’est pas prévu avant 2023.

Moins de transport, moins de tourisme. C’est bien simple, le tourisme en 2020 a fait un bon de 30 ans en arrière selon l’OMT. Il y a eu 900 millions de voyages touristiques internationaux de moins que l’année dernière sur les dix premiers mois. Plus positivement, 2020 aura marqué la fin du tourisme de masse. Des lieux emblématiques comme Venise et le Machu Picchu ont retrouvé leur quiétude. Avec des effets visibles pour l’environnement. Mais pour combien de temps ?

7. La Chine, seule au monde

L’Histoire retiendra que le Covid-19 est (probablement) né en Chine… et en est très vite reparti. La vie a repris son cours, même si certains chiffres ont sans doute été minimisés. D’autres chiffres ne trompent pas: l’économie chinoise a repris sa marche en avant. Ce sera la seule grande puissance à connaitre une croissance en 2020 alors que tous ses concurrents mordent la poussière.

Pour vous en rendre compte:

8. Tesla en tête de peloton

Juillet 2020. Tesla devient la marque de voiture la plus puissante au monde. Implanté en Chine, Tesla poursuit sa marche en avant, faisant de son fondateur, Elon Musk, le 2e homme le plus riche au monde. Il détrône Bill Gates, tout un symbole. La marque de voiture électrique a également fait son entrée dans le prestigieux S&P 500.

9. Amazon: la future pharmacie du monde

Le commerce en ligne aura tourné à plein régime. Et Amazon en aura bien sûr profité. Son fondateur, Jeff Bezos, a gagné sa vie comme jamais auparavant. C’est dire pour l’homme qui pèse maintenant près de 200 milliards de dollars selon le Bloomberg Billionaires Index.

Mais l’information la plus importante concernant Amazon cette année est sans doute sa volonté de se transformer en pharmacie du monde. On ne mesurera l’impact de cette décision que dans les années à venir. Mais plus d’un pharmacien doit sans doute s’inquiéter pour son avenir.

10. Zoom à l’apéro

Autre symbole de cette année 2020, l’application de visioconférence Zoom. Symbole d’un monde qui ne sera peut-être plus jamais comme avant. C’est le monde du télétravail et des réunions à distance. Plus d’un politique pourrait en prendre de la graine au regard des couteux voyages diplomatiques. Si rien ne remplace une rencontre en cher et en os, Zoom, Skype ou Microsoft Teams sont une excellente alternative. Moins pour l’apéro.

Il s’agit bien sûr d’une liste non-exhaustive: on aurait pu citer aussi l’or, plus haut que jamais, SpaceX ou l’éternelle guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, marquée par l’épisode de l’application TikTok.