Durant la crise de la Model 3, Elon Musk a songé vendre Tesla à Apple

isopix

Ce lundi, l’agence de presse Reuters révélait qu’Apple aspirait à se lancer dans la vente de voitures électriques. Une décision ‘étrange’ selon Elon Musk, le patron de Tesla. Il rappelle qu’à une certaine époque, il avait proposé à Tim Cook, le CEO d’Apple, de racheter Tesla. Il avait alors refusé.

La réussite actuelle de Tesla ne s’est pas faite sans encombre. En août 2018, le constructeur de voiture électrique est attaqué de toutes parts. L’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC) soupçonnait Elon Musk d’avoir menti sur ses chiffres de production. Un ancien employé l’accusait également d’espionnage industriel auprès de ses concurrents. Le patron de Tesla déclarait un peu plus tôt son intention de sortir son entreprise de la cotation en bourse.

Au New York Times, Elon Musk expliquait comment il faisait face à ces épreuves délicates, y évoquant des semaines de 120 heures, sa dépendance aux somnifères et ses nuits passées à l’usine. La production de la Model 3 patine. Elon Musk est coincé entre ses actionnaires et les enquêtes qui lui tombent dessus

C’est dans ce climat qu’il a songé vendre Tesla à Apple. ‘Pendant les jours les plus sombres du programme Model 3, j’ai contacté Tim Cook pour discuter de la possibilité qu’Apple acquière Tesla (pour 1/10 de notre valeur actuelle). Il a refusé de participer à la réunion’, rappelle-t-il ce mardi dans un tweet.

De cancre à premier de la classe

Tim Cook n’a même pas voulu le rencontrer. Aujourd’hui Tesla a fait son entrée dans le prestigieux S&P500 et dépasse les 600 milliards de valorisations boursières, dépassant tous les constructeurs historiques.

Elon Musk a finalement réglé les accusations de fraude deux mois après l’enquête. Avec la réussite qu’on lui connait aujourd’hui.

De son côté, Apple réaffiche ses ambitions sur le marché des voitures électriques. Ce n’est pas quelque chose de neuf. Mais ce projet avait été mis au frigo suite à une première tentative en 2014. Apple compte désormais entrer sur le marché avec une batterie ‘révolutionnaire’, dont la conception monocellulaire apporterait plus d’autonomie. Une conception qu’Elon remet aussi en cause…