2022 aura aussi été difficile pour les voitures électriques : les dirigeants automobiles moins confiants dans leur adoption

La difficile année que nous avons traversée a eu de nombreuses conséquences sur pléthore de secteur, et cela devrait persister ainsi l’année prochaine encore. Bon nombre de dirigeants du secteur automobile s’inquiètent pour leur entreprise en 2023.

Pourquoi est-ce important ?

Voués à remplacer les véhicules thermiques polluants, les modèles électriques sont présentés comme un impératif pour la transition écologique. Pour l’heure, l’idée commence à faire son chemin auprès des consommateurs, mais plusieurs facteurs freinent malgré tout leur adoption, notamment le prix de ces véhicules électriques. La baisse de confiance des dirigeants automobiles dans le projet pourrait en être un nouveau.

Dans l’actualité : les dirigeants mondiaux du secteur automobile sont moins confiants quant au taux d’adoption des véhicules électriques qu’il y a un an, selon une enquête réalisée par le cabinet international de conseil et d’expertise comptable KPMG, consultée par CNBC.

Le détail : sur les 900 dirigeants de l’automobile interrogés par KPMG, 76 % craignent en effet que l’inflation et les taux d’intérêt élevés n’affectent négativement leur activité l’année prochaine.

  • Ils sont également moins optimistes quant à la prévalence des véhicules tout électriques d’ici 2030 dans le monde.
  • L’année dernière, ils estimaient qu’entre 20 et 70 % des nouveaux véhicules qui seraient vendus seraient des modèles électriques. Aujourd’hui, cette fourchette n’est plus que de 10 à 40 %.

 « Il y a toujours un sentiment d’optimisme à long terme, et pourtant, plus important encore, il y a un sentiment de réalisme à court terme. Vous voyez ce réalisme dans toute l’enquête »

Gary Silberg, responsable mondial de l’automobile chez KPMG, à CNBC.

Une année marquée par les difficultés

Cette baisse de confiance concernant l’adoption des véhicules électriques au cours des prochaines années est le résultat de plusieurs facteurs.

  • Les problèmes persistants au sein de la chaîne d’approvisionnement, de même que les troubles économiques actuels, sont évidemment à pointer du doigt.
  • Mais on peut également noter les inquiétudes croissantes concernant les matières premières pour les batteries qui manquent à l’appel.
    • Si la demande croît trop rapidement, l’offre ne pourra pas y répondre, faute d’infrastructures suffisantes pour extraire et/ou produire ces matières nécessaires à la fabrication de batteries électriques.
  • La pénurie de semi-conducteurs pose également problème.
  • L’augmentation des prix des voitures électriques, en raison de l’inflation généralisée.
  • Certains s’inquiètent aussi d’une récession à venir.

Apple, futur leader du secteur

Malgré les difficultés traversées par Tesla, l’entreprise devrait rester le leader mondial des véhicules électriques. Cependant, son avance sera beaucoup moins importante. D’autant plus qu’un important nouvel acteur pourrait débarquer sur le marché.

  • La rumeur veut en effet qu’Apple se lance prochainement dans les voitures électriques. Et pour beaucoup, la firme à la pomme sera directement propulsée parmi les leaders du marché.
    • La foi des dirigeants automobile envers Apple repose sur son image de marque et son expérience dans la fabrication de masse.
    • Reste qu’une officialisation de la part du principal intéressé est toujours attendue.

Se diversifier pour éviter les problèmes

  • Malgré leurs inquiétudes concernant les véhicules électriques, 83 % des dirigeants de l’industrie automobile qui ont participé à l’étude se sont dits « confiants » quant à l’augmentation de leurs bénéfices au cours des 5 prochaines années, contre 53 % en 2021.
  • La solution pour cela serait tout simplement de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, comme le suggère M. Toyoda, le président du constructeur japonais Toyota.
  • Il estime d’ailleurs qu’une majorité silencieuse du secteur automobile se demande si les voitures électriques représentent effectivement l’avenir et s’il faut s’y jeter les yeux fermés.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20