Apple revoit ses plans à la baisse pour sa voiture autonome

Apple serait passé d’un projet de voiture autonome sans volant ni pédale qui ne peut se déplacer que sur les autoroutes à un modèle plus simple, mais aussi plus abordable.

Pourquoi est-ce important ?

L’arrivée d’un géant aussi prestigieux qu’Apple sur le secteur automobile sera un événement marquant. Un pari particulièrement ambitieux pour une entreprise technologique qui va certainement avoir un effet bénéfique pour le secteur et sa popularisation. Encore faut-il que l’Apple Car soit suffisamment accessible pour que le commun des mortels puisse en profiter.

Dans l’actu : Apple a revu la copie de sa première voiture électrique et reporté sa date de sortie, selon Mark Gurman de Bloomberg.

Le détail : la firme de Cupertino aurait changé de priorité, laissant de côté sa quête de conduite entièrement autonome pour se concentrer sur la mise sur le marché du véhicule.

  • Une conception moins ambitieuse serait donc finalement au programme, avec un volant et des pédales, contrairement à ce qu’Apple visait au préalable.
  • Si la conduite 100 % autonome ne sera pas de la partie, on peut tout de même s’attendre à des fonctionnalités d’aide à la conduite, comme sur les voitures électriques actuelles.
  • Un modèle plus classique en somme, mais également plus abordable puisque Apple souhaite que sa première voiture électrique soit affichée à un prix inférieur à 100.000 $.
    • Un montant maximal qui reste très élevé pour le commun des mortels, mais qui est certainement bien en deçà de ce qu’aurait pu coûter le modèle avec la conduite autonome.

Un public potentiel plus large

En changeant sa stratégie et donc, en revoyant à la baisse ses ambitions, Apple cherche probablement à toucher un public plus large.

  • D’une part, avec une conception plus classique, l’Apple Car pourra circuler sur davantage de routes sans attendre une révision de la législation concernant la conduite autonome – même si on peut espérer que d’ici là, les choses auront déjà bien évolué en la matière.
  • D’autre part, avec moins de fonctionnalités, elle sera effectivement plus accessible. On peut d’ailleurs espérer qu’entre temps, les composants nécessaires à sa construction soient devenus plus abordables.
  • On notera cependant que ce changement de stratégie s’accompagne d’un nouvel agenda. L’Apple Car ne devrait en effet pas être dévoilée avant 2025-2026, selon les informations récoltées par Mark Gurman.
    • La firme de Cupertino devrait finaliser la conception de son engin en 2023, définir les fonctionnalités dans le courant 2024, procéder à des tests approfondis en 2025 et présenter son bolide dans le courant de l’année ou en 2026.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20