On peut jeter sa carte bancaire: le paiement sans contact avec une puce dans la main est désormais une réalité

Payer au moyen d’une puce dans la main a longtemps été de l’ordre de la fiction. Mais cela a récemment changé. La société polonaise Walletmor a lancé son implant de paiement en Belgique et dans le reste de l’Europe. Il est ainsi possible d’effectuer un paiement sans utiliser son smartphone ou sa carte bancaire.

Les paiements sans contact sont en plein essor depuis le début de la crise sanitaire. En présentant simplement votre carte bancaire devant un terminal de paiement, vous pouvez effectuer un paiement (jusqu’à un maximum de 50 euros). Les chiffres de Febelfin montrent que le nombre de paiements sans contact est passé de 16 à 47 % sur l’année 2020. Après un an de pandémie, même sept Belges sur dix s’étaient familiarisés avec les paiements sans contact.

Payer avec une puce dans la main

Il n’est donc pas surprenant que certaines entreprises s’engagent désormais pleinement dans les paiements sans contact. La start-up polonaise Walletmor (polonais pour portefeuille) fait même passer les paiements sans contact à un niveau supérieur. La société a lancé ce mois-ci un implant de paiement bio-encapsulé dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. Il est ainsi possible de payer en utilisant uniquement sa main.

L’implant de paiement est une petite puce d’environ un demi-millimètre d’épaisseur qui, avec son enveloppe biologique flexible, a la taille d’un trombone. Pour 350 euros, vous pouvez faire installer une telle puce. Walletmor souligne que l’implant est conforme à toutes les certifications actuelles de biocompatibilité en rapport avec la norme ISO 10993.

Traitement de 15 minutes

« L’activation de la puce est facile, il suffit de créer un compte iCard. Après vérification de vos données – en moyenne deux jours ouvrables – votre compte sera activé. Avec un simple virement bancaire, vous pouvez ajouter le montant désiré et vous pouvez commencer à utiliser l’implant de paiement », a déclaré Wojciech Paprota, fondateur de la société polonaise, lors du lancement à Londres en juin.

L’implantation est réputée être pratiquement indolore et l’ensemble du traitement dure environ 15 minutes. Il existe actuellement 50 implanteurs professionnels recommandés dans l’Union européenne.

L’implant utilise la technologie NFC (Near Field Communication). Cette même technologie est utilisée dans les cartes de paiement et les smartphones qui vous permettent d’effectuer des paiements sans contact. L’implant est un dispositif passif, ce qui signifie qu’il ne dispose pas de batterie propre. « Il ne génère donc pas d’ondes radio et l’activation ou l’utilisation n’est possible qu’en positionnant l’implant très proche d’un terminal de paiement, pendant quelques secondes », précise Walletmor.

Autres formes de paiement

Walletmore parle du premier implant de paiement mondialement accepté, 100 % sûr et produit biologiquement. Selon les derniers chiffres, 400 personnes en Europe utilisent déjà ce système de paiement.

Selon la société, un implant dans votre main présente de nombreux avantages. « Il est impossible de le tracer, de le pirater ou de le copier », précise-t-il. « De plus, vous pouvez l’utiliser partout dans le monde où les paiements sans contact par VISA ou MasterCard sont acceptés. »

Dans un communiqué de presse, la société indique qu’elle a également expérimenté d’autres formes de paiement, telles que les paiements par scan du visage et des yeux. « De telles méthodes ont fait l’objet de recherches et de tests approfondis, mais n’ont pas abouti », a déclaré la société.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20