« Omicron et Evergrande pourraient conduire à la chute du président chinois Xi Jingping »

Alors que pour beaucoup, le pouvoir de Xi Jingping est plus grand que jamais et que le président chinois lui-même se voit dans la même ligue que ses prédécesseurs Mao Zedong et Deng Xiaoping, le milliardaire américano-hongrois George Soros pense que la présidence de Xi pourrait bientôt prendre fin.

Le spéculateur philanthrope a fait sa remarquable prédiction lors d’un discours à l’université de Stanford (États-Unis). Selon M. Soros, Xi subit des pressions internes au sein du Parti communiste chinois (PCC) car il veut centraliser le contrôle de l’économie.

« Beaucoup d’ennemis »

Soros : « Xi Jinping a de nombreux ennemis. Bien que personne ne puisse s’opposer publiquement à lui parce qu’il détient toutes les ficelles du pouvoir, une bataille se prépare au sein du PCC, si vive qu’elle a été exprimée dans plusieurs magazines du parti. Xi est sous le feu des personnes inspirées par les idées de Deng Xiaoping qui veulent un plus grand rôle pour l’entreprise privée. »

Selon cet Américain d’origine hongroise âgé de 91 ans, deux défis de taille mettent la pression sur Xi, apparemment intouchable: la crise du marché immobilier chinois, avec le chavirement du géant de l’immobilier Evergrande, et la politique draconienne de Xi, le « zéro-covid« , que de nombreux experts jugent insoutenable.

« Omicron menace d’être la chute de Xi Jinping », dit Soros, en faisant référence aux Jeux olympiques d’hiver de Bejing. « Le variant du coronavirus est entrée en Chine principalement par la ville portuaire de Tianjin, qui se trouve à 30 minutes de Pékin en train à grande vitesse. Il s’est depuis étendu à un nombre croissant de villes à travers la Chine. Il n’est plus sous contrôle. »

« Xi a échoué »

« Il a essayé d’imposer un contrôle total, mais il a échoué. Compte tenu de la forte opposition au sein du PCC, l’ascension soigneusement chorégraphiée de Xi Jinping au niveau de Mao Zedong et de Deng Xiaoping pourrait ne jamais avoir lieu », prédit le milliardaire, qui spécule même déjà sur son successeur.

« On espère que Xi Jinping sera remplacé par quelqu’un de moins répressif à l’intérieur et de plus pacifique à l’extérieur ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20